Billet d’humeur (St-Peterbourg)

Finalement devant l’inconsistance du seul allié prouvé pour une attaque de la Syrie, je veux parler du capitaine de pédalo, récemment promu capitaine de frégate, Obama se sent de plus en plus seul devant l’inconnu et il est temps de parier qu’il se retranchera derrière de faux arguments pour tenter de sauver la face. Quelques sénateurs républicains, les plus acharnés pour conduire une guerre punitive contre Assad, voyant la tournure des évènements, font défection, à commencer par le très influant sénateur Grimm, rien à voir avec le conteur, qui a émis publiquement de sérieux doutes quant à l’identité des utilisateurs d’armes chimiques, les terroristes ou l’armée régulière. Dans le doute, abstiens-toi et dis non, c’est un peu le message qu’il veut faire passer et il ne manque plus qu’un cheveu pour que le Congrès américain s’oppose à une intervention armée contre le régime syrien. Cameron a pris note et se tait. Angela, Manuel et Hermann font bloc. Hollande, je veux dire le capitaine de frégate, n’a pas requis de vote ni au Parlement ni au Sénat car il sait très bien qu’il aurait essuyé un désaveu, belle négation de la démocratie malgré le fait qu’il est constitutionnellement le chef des armées et qu’il est en charge de prendre les décisions selon son bon vouloir, va se retrouver seul. Dans quatre jours, après le G20 dans la ville natale de Poutine, ce n’est pas un hasard, les représentants et les sénateurs américains voteront. Mais il faudra attendre le rapport des enquêteurs de l’ONU puis un vote du machin (l’ONU) et comme le veto des Russes et des Chinois est attendu, alors le capitaine de frégate amènera les couleurs et il n’aura plus d’autre choix que de démissionner. Le moindre mal, une erreur de jugement (s’il en a jamais été capable) ou au mieux une erreur d’appréciation de l’importance de la situation et des enjeux tant géopolitiques qu’économiques, mais après trente années passées à magouiller en Corrèze comment le capitaine de frégate aurait-il pu apprécier la situation à sa juste mesure. Ni les écologistes, ses alliés, fondamentalement pacifistes à moins que je me soies lourdement trompé sur leurs intentions, ni le front de gauche qui a clairement annoncé sa position, encore moins les centristes et la droite qui se cherche et ne sait pas encore comment sortir de ses querelles internes n’ont émis d’opinion favorable quant à l’attitude va-t-en guerre du capitaine de frégate. Le Front national reste muet pour des raisons inavouables, ça l’arrangerait idéologiquement qu’on massacre quelques dizaines de milliers de musulmans si possible loin de l’Hexagone et cette mission est laissée au capitaine de frégate. C’est grave ! Non, mais sans blague, depuis le 21 septembre qui a lu, vu ou entendu une réaction de Marine ? Et pendant ce temps-là, pour quelques centaines de grammes de shit, des petits dealers se font refroidir allègrement dans les banlieues des grandes villes françaises, la plupart adeptes des écoles coraniques en fin d’après-midi avant le prêche de l’imam salarié de l’Arabie Saoudite parce que le commerce de la drogue n’est pas interdit par le Coran (c’est vrai, relisez vos classiques). Le Ministre de l’Intérieur n’a encore pas eu l’idée de légaliser l’herbe et le shit pour que toute cette criminalité cesse en 24 heures (voir l’Espagne et le Portugal, plus de criminalité liée à la marijuana) parce qu’il serait difficile pour l’Etat d’organiser une collecte rentable de taxes précieuses pour aider l’infléchissement de la courbe du chômage. On rêve ! Si le capitaine de corvette décide de faire feu, il y aura des dégâts dans nos banlieues. Et s’il décide, tout seul, de faire feu, ce qui est hautement improbable, il devra alors affronter l’ennemi de l’intérieur et ça ce sera une autre paire de manches.

4 réflexions au sujet de « Billet d’humeur (St-Peterbourg) »

  1. Il y a un truc qui me trouble un peu quand, on parle d’une possible intervention des US ou de la France alors que nous intervenons dans ce conflit depuis le début (voire avant) en fournissant des armes et des conseils aux rebels, armer une rébellion n’est pas déjà en soit un acte de guerre? Est-il normal que ce genre de décision soit prise sans aucune consultation et sans réfléchir aux conséquences? Le fait d’organiser et d’armer la rébellion de Bengazi afin de forcer le pouvoir libyen à intervenir puis détruire le pouvoir en question (et le pays au passage) en contournant une résolution de l’ONU (sans essuyer le moindre blâme, je crois que la France et l’Angleterre auraient du perdre en représailles leurs sièges de membre permanent) a déjà été suffisamment catastrophique pour le pays visé puis pour ses voisins pour ne pas recommencer.
    En ce qui concerne le FN, Marine Lepen soutient Assad et s’est prononcé contre l’intervention en Syrie, de la même manière que son père soutenait Hussein (et Assad), elle a écrit un papier sur le réseau Voltaire qui n’est pas vraiment révolutionnaire, elle se contente de reprendre l’argumentaire habituel (chrétiens de Syrie, Al Qaeda, …).

      • Je précise que je ne suis pas anti-semite, mais il est (pour moi)très important de faire une nuance entre le judaïsme et le sionisme, cela n’expliquera pas la totalité du problème mais donnera une clef à la bonne compréhension de
        « Le monde occidentale ou en tout cas les personnes qui le dirige sont vraiment pourri jusqu’à l’os. »La personne que je cite ce reconnaîtra.
        Je vous invite à visionner ce documentaire passionnant.

      • Je persiste à penser que ce n’est pas un bon angle de lecture ou en tout cas qu’il n’explique pas grand-chose.
        Bien sur les Israéliens ont peurs de certains de leurs voisins et aimeraient renverser certains régimes qui menacent plus ou moins directement leur existence mais voir un complot sioniste partout empêche en général de voir les causes réelles des problèmes.
        Dans les faits nous sommes plutôt en train d’assister à l’élimination progressive de tous les allies de la Russie dans la région. Apres la Libye, la Syrie puis l’Iran.
        Il y a encore surement d’autres raisons plus ou moins crédibles notamment le projet de gazoduc entre la péninsule arabique et l’Europe via la Turquie (encore une fois contre les Russes).
        Les faits c’est que les services secrets occidentaux (et peut-être aussi Israéliens) travaillent activement à la chute du régime Syrien depuis déjà un moment (surement avant le printemps arabes) et que ce n’est pas dans le genre des services secrets d’expliquer (même à posteriori) où ils veulent en venir.
        Ce qui m’ennuie ce sont les medias (français), on se croirait en Allemagne de l’Est.
        On continue à nous expliquer que nous avons pour devoir d’aider le peuple Syrien martyrise par Assad « bourreau de son peuple », alors qu’on n’a pas semblé plus ému que ça par la répression dans le sang des révoltes populaires au Bahreïn ou l’Arabie Saoudite a envoyé son arme mettre fin à la contestation du pouvoir détenu par une minorité Sunnite au détriment de la majorité chiite. Soit nous considérons que les chiites sont des hérétiques qui méritent la mort, soit le discours progressiste qu’on nous sert à l’envie n’est qu’une manière assez grossière de nous manipuler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s