Suite de mon précédent billet

Je discutais avec mon fils aujourd’hui via Google + (notre conversation a certainement été enregistrée et analysée) au sujet des évènements du Proche-Orient. Depuis le Japon, il fait preuve d’une analyse assez objective de cette situation particulièrement préoccupante. D’après lui, tout se joue à Riyad, le fief des Wahhabites qui soutiennent les salafistes. L’Arabie Saoudite, le pays le plus obscurantiste et rétrograde qu’on puisse imaginer sur cette planète, l’Iran et les mollahs sont des amateurs dans ce domaine, tire les ficelles des pantins à son service dans tout le Moyen-Orient, depuis les affidés d’Al Qaeda lâchés comme des meutes de chiens enragés pour combattre le roumi partout où il se trouve et le chiite tout aussi méprisé que le « croisé » ou le sioniste. Un concentré de haine répandu partout, y compris dans les banlieues des grandes villes d’Europe occidentale, les pétro-dollars aidant. Ce qui s’est passé en Egypte est révélateur de ce qui va très probablement arriver en Syrie si les Américains, aidés de loin par les Français pour la bonne cause, se livrent à des frappes chirurgicales contre les intérêts du régime de Damas, multiculturel, multiconfessionnel et tolérant malgré ce qu’en disent les médias occidentaux intoxiqués par la Maison Blanche. En effet, les salafistes fous de dieu, financés par l’Arabie Saoudite, ont déjà massacré bon nombre de roumis, essentiellement des coptes et de petites communautés chrétiennes d’origine arménienne et s’en sont pris également aux chiites, les ennemis jurés des Wahhabites. Le cœur de la guerre civile syrienne fomentée par l’Arabie Saoudite est la réalisation d’un projet de gazoduc permettant d’acheminer le gaz du Qatar vers la Méditerranée puis l’Europe occidentale via la Jordanie. Le Qatar soutenait les Frères Musulmans en Egypte, des enfants de choeur en regard des salafistes, le Qatar a été évincé de la scène égyptienne, comme les Frères Musulmans et l’armée égyptienne, soutenue par Riyad, en a massacré un bon nombre pour les dissuader sinon définitivement du moins temporairement d’agir pour obtenir une aide financière substantielle de Riyad, ce qui fut fait au lendemain de la fusillade meurtrière du Caire, 9 milliards de dollars, une goutte de pétrole pour l’Arabie Saoudite. Maintenant, c’est le calme en Egypte, mais les Syriens d’Assad, alaouites-chiites, amis des Mollahs de Téhéran, se trouvent dans une situation critique depuis les morts gazés dont on ignore toujours les auteurs. Dans le contexte que je viens de décrire très schématiquement on peut se demander si cette utilisation de Sarin n’est pas une provocation des salafistes, tchétchènes et autres terroristes financés par Riyad oeuvrant en Syrie, tuant des leurs délibérément pour la bonne réalisation des plans stratégiques de l’Arabie Saoudite, avec l’appui maintenant avoué des USA. L’Arabie Saoudite, le pays où il y a le plus d’exécutions capitales dans le monde par rapport à la population d’une trentaine de millions d’habitants, où les femmes n’ont aucun droit civique et ne sont pas autorisées à conduire un véhicule automobile, ce pays, croulant sous les dollars, employant des esclaves venus des Philippines pour exécuter les basses tâches du quotidien, veut imposer sa loi dans la région. Et Hollande, au nom des Français qui l’ont élu président a l’intention de soutenir leur politique. Mais l’Iran ne l’entend pas de cette oreille. Pourquoi l’Iran veut se doter de l’arme nucléaire, tout simplement pour calmer Riyad, son roi, ses princes de pacotille (pas tant que ça, ils croulent sous les dollars) et sa police politique et religieuse implacable qui coupe la main du premier voleur venu et étête au sabre clair le moindre homosexuel ou lapide la femme adultère. Hollande devrait apprécier après le mariage pour tous … Bref, Hollande se trompe de cible et la Russie et l’Iran l’ont compris. L’ouverture d’un conflit international en Syrie serait l’occasion pour l’Iran d’en découdre une fois pour toutes avec ce régime moyenâgeux qui sème le trouble du Timor Oriental jusqu’au Maroc et bientôt dans les banlieues anglaises, françaises, belges ou allemandes. Peut-être d’ailleurs est-ce la raison de l’engagement de Hollande aux côtés d’Obama, à tout prix préserver le calme apparent des banlieues françaises endoctrinées par les salafistes télécommandés par Riyad …

Une réflexion au sujet de « Suite de mon précédent billet »

  1. Ce que je me disais c’est que le Qatar soutenait le gouvernement Morsi, ce gouvernement malgré certains problème était plutôt progressiste pour la région et il pouvait faire espérer aux saoudiens des jours meilleurs, l’armée à donc décapiter la confrérie avec l’appui (financier) de l’Arabie Saoudite et des émirats et celui des US.
    On ne pourra plus prétendre apporter le progrès et la démocratie désormais, mais plutôt le chaos et le despotisme et c’est cohérent avec ce qu’on fait en Syrie.
    Quant au Qatar il a été lui aussi décapité avec la destitution forcée de son émir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s