Obésité, mode d’emploi (pour la Ministre de la Santé)

Obese-model

J’ai lu un article intéressant il y a quelques jours dans National Geographic en ligne au sujet de l’obésité. On s’est rendu compte que depuis les années soixante, l’obésité considérée comme une maladie et en passe de devenir la première cause de morbidité dans le monde entier, n’était pas uniquement l’apanage des humains. Les marmousets, les chiens, les chats, les rats ont aussi tendance (au moins aux USA) à prendre du poids ! Ce n’est pas parce que Michael Bloomberg a interdit les grands verres de boissons sucrées dans les fast-food de New-York que l’obésité diminuera dans sa ville, ce n’est pas non plus parce que la compagnie Samoa Air surtaxe les obèses dans ses avions (comme RyanAir) qu’il y aura tout d’un coup moins d’obèses dans ce pays, ce n’est pas non plus la fourchette électronique commercialisée par une société de Hong-Kong qui vous prévient que vous mangez trop qui fera que vous ne prendrez pas (ou moins) de poids. C’est en fait une conjonction de divers facteurs qui fait que l’obésité se répand dans le monde entier. On a incriminé des virus (les personnes positives à l’adénovirus 36 sont plus disposées à devenir obèses), les bactéries intestinales, la mal bouffe, les acides gras trans (hydrogénés), le fructose, la sédentarisation, on ne marche plus pour aller travailler, on se pose dans un train, un métro ou une voiture, la lumière, nos ancêtres ne mangeaient pas la nuit, ils se couchaient « comme les poules », l’air conditionné et le chauffage, on dépense moins d’énergie s’il ne fait ni trop chaud ni trop froid, la télévision qui perturbe le sommeil, quand on dort mal on a tendance à grossir, ou encore parce qu’il y a plus de femmes obèses que d’homme, c’est la discrimination entre hommes et femmes qui est fautive, et on peut continuer, le bisphenol A, les pesticides, les hormones et les antibiotiques retrouvés dans la viande et les légumes, 247 molécules chimiques artificielles trouvées dans le sang de cordon ombilical selon une étude danoise. Mais alors pourquoi les Néerlandaises nées en 1944-1945 et ayant subi au cours de leur vie foetale la plus terrible malnutrition qu’aient connu les Pays-Bas au XXe siècle ont mis au monde une génération plus tard des enfants devenus plus souvent obèses que les enfants de celles nées au début des années quarante ou à la fin de cette même décennie. On considère alors que l’obésité est affaire d’épigénétique durablement imprimée au cours de la vie foetale. Bloomgerg, encore lui, prétend que pour éviter l’obésité, il faut appliquer un principe simple de thermodynamique : ne manger que ce dont on a besoin, tout surplus est stocké et on grossit. Ce n’est pas si simple. La qualité de la nourriture est aussi déterminante, mais naturellement aussi la quantité et la quantité d’exercice physique, ce qui revient à considérer que Bloomberg a en partie raison. Mais tout cela est tellement complexe et coûteux pour la société qu’il faudra peut-être attendre une ou deux décennies pour comprendre réellement ce qu’est l’obésité, une maladie multifactorielle. D’ici là bon nombre de systèmes de protection sociale auront fait faillite à cause du coût faramineux de l’obésité évaluée aujourd’hui à mille milliards de dollars par an dans le monde. Il faut vite que le gouvernement français instaure une taxe spéciale pour les obèses afin d’éviter une faillite précipité du système français (obèse) de protection sociale.

Une réflexion au sujet de « Obésité, mode d’emploi (pour la Ministre de la Santé) »

  1. Complexe, oui et non … si on mange moins et si on bouge plus, et moins de bouffe industrielle, voire rien du tout de temps en temps, on ne devrait pas devenir obèse. Après la question c’est pourquoi on mange plus que ce dont on a besoin ? C’est quand même hallucinant de voir l’argent qu’on dépense sur le sujet et le cout social alors que c’est avant tout une question d’hygiène de vie (même si je pense que les obèses sont plus victimes que responsables)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s