Dernières nouvelles du virus H7N9

 

350px-Flu_und_legende_color_c

Modèle de H5N1 (Wikipedia)

Plusieurs cas de résistance aux antiviraux Tamiflu et Relenza ont été confirmés. Il semblerait que 35 % des souches de virus sont résistantes soit à l’un soit à l’autre drogue antivirale ou aux deux, ce qui complique singulièrement les tests cliniques. Comme les médecins dont la mission est de sauver des vies administrent l’un ou l’autre de ces antiviraux sans avoir vérifié au préalable si la souche était sensible, cette situation pourrait aggraver le tableau de résistance de ce virus. On ne sait pour le moment pas comment ces résistances ont été acquises. Ce virus H7N9 est résistant également aux inhibiteurs du canal ionique M2 qui favorise l’intégration du virus dans les cellules existant aussi dans le virus H5N1. Enfin, il n’y a toujours pas d’information claire sur la transmission d’homme à homme car le fait que les poulets ne soient pas affectés par ce nouveau virus rend l’enquête très difficile. Lors de l’épidémie de H5N1 des millions de poulets infectés et malades furent incinérés, ce n’est pas le cas avec le H7N9, les oiseaux, y compris les poulets et les canards sont des porteurs sains. A vos masques ! 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s