L’incroyable arnaque d’Amazon !

Amazon est une société de vente en ligne bien connue dont le siège social se trouve à Seattle et pour l’Europe au Luxembourg. Quand une personne en Europe fait un achat sur le site d’Amazon, que ce soit en Espagne, en Grande-Bretagne ou en France, la facture est payée au Luxembourg. De cette manière, Amazon évite de payer les taxes, dont la TVA, du pays d’où a été émise la commande ainsi que le paiement tous deux électroniques. De plus Amazon, gros employeur et investisseur, est chouchouté par les politiciens et bénéficie de subventions pour l’installation de ses centres d’expédition mais ces établissements ne sont pas considérés comme permanents puisqu’ils sont en quelque sorte des prestataires de service intermédiaires pour la société de droit luxembourgeois. Dès lors Amazon, qui réalise un chiffre d’affaire conséquent, par exemple sur le Royaume-Uni de l’ordre de 4,2 milliards de livres, n’a payé en 2012 que 3,2 millions de livres d’impôts (source : The Guardian) et c’est le même cas en France et d’autres pays européens. Qui plus est, quand un ressortissant étranger achète sur le site Amazon.uk ou Amazon.fr depuis le Cameroun ou le Japon, c’est exactement le même système de fonctionnement, le paiement est réorienté vers le Luxembourg. En d’autres termes Amazon pratique de l’évasion fiscale à grande échelle grâce à ce subtile montage considérant que les centres logistiques ne sont que des prestataires de service non permanents, Amazon étant de plus le champion toutes catégories de l’emploi intérimaire. L’exemple d’Amazon Europe ne reflète-t-il pas une anomalie européenne dans la mesure où les Etats membres de l’Union tolèrent en leur sein un paradis fiscal permettant à des entreprises de service créatrices d’aucune richesse, faut-il le rappeler dans le cas d’Amazon, d’échapper à l’impôt des pays dans lesquels ces entreprises sévissent et de bénéficier de subventions pour l’implantation de nouveaux centres de distribution, ce qui est carrément écoeurant. On est très loin de l’union fiscale tant souhaitée par nos dirigeants politiques ! Il faudrait d’abord harmoniser les législations nationales afin de supprimer les passe-droits en tous genres qu’autorisent les paradis fiscaux au sein même de l’Europe, que ce soient les îles anglo-normandes, l’île de Man, Andorre, Gibraltar, Monaco, le Luxembourg, le Lichtenstein, San Marino, Malte, Chypre et même le Vatican, sans oublier la City, en quelque sorte porte d’entrée des Bermudes, des îles Vierges et d’autres endroits ensoleillés des Caraïbes. Le cas d’Amazon illustre parfaitement ce dysfonctionnement évident de l’Union Européenne. On imagine malheureusement difficilement qu’une telle situation puisse être modifiée rapidement à moins qu’une très grave crise financière oblige les dirigeants politiques, mouillés jusqu’aux coudes eux aussi, consentants mais pas coupables comme dirait l’autre, à mettre tout ce système malsain à plat. L’Autriche et la Suisse, sous la pression constante de l’Allemagne, sont sur la voie de l’échange des données bancaires mais quid de tous les autres paradis fiscaux au sein de l’Union Européenne ? 

Une réflexion au sujet de « L’incroyable arnaque d’Amazon ! »

  1. Amazon t’ouche t’il des subventions à chaque embauche cdd, si oui je comprends pourquoi il vire les intérimaires à tour de bras même s’ils font leur travail avec les félicitations de leurs chefs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s