Malbouffe … encore !

Dans l’avion il y a deux jours, je crois que c’était entre Madrid et Tenerife, je me suis risqué à grignoter des « Pringles » un genre de chips artificielles bien rondes, incurvées pour pouvoir être entassées dans un cylindre de carton aluminisé (merci pour ceux qui ont peur de l’aluminium qui risquerait de provoquer des dégénérescences cérébrales d’après certaines études de caniveau) avec un couvercle en plastique plein de bisphénol A (merci à ceux et celles qui se soucient de la fonctionnalité de leurs gonades) pour être mieux appréhendés et éventuellement engrangés par deux ou par trois, puisque le goût est assez surprenant. J’ai gardé l’emballage qui sent toujours l’onion pourrissant, à en avoir la nausée pour en faire l’objet du présent billet. Heureusement que l’atmosphère des avions permet aux narines de supporter n’importe quoi, depuis l’odeur des onions pourris, les pêts de son voisin et les dents infectées du passager de la rangée suivante qui a tendance à exhaler l’odeur fétide de son arrière gorge entre les deux sièges qui le précèdent avec en prime de fortes odeurs de kérosène au décollage et à l’atterrissage  Dans un avion, le nez est devenu incapable de remplir correctement ses fonctions primaires. J’en reviens donc aux « Pringles ». Ingrédients : pommes de terre déshydratées, huile végétale, farine de riz, « sour cream » (crème aigre selon Google traductor), je traduis crème fermentée, et saveur onion et entre parenthèses la composition détaillée de la saveur « onion-crème aigre, c’est important ! Poudre d’onion, poudre de crème aigre, dextrose, arômes, sucre, poudre de petit lait, lactose de lait, protéine de lait, amidon de pomme de terre, acide citrique, acide lactique, acide malique – fermez la parenthèse ! Ces douze ingrédients bien précisés entre parenthèses, ce qui pourrait vouloir dire que ce n’est pas important, sont censés reconstituer la saveur d’un mélange admirablement bien dosé d’onion et de crème fermentée. Je continue : émulsifiant E471. Je traduis mono- et di-ester de glycérol, c’est-à-dire un triglycéride partiellement hydrolysé bien connu pour perturber le métabolisme des acides gras essentiels, contribuer à augmenter le volume du foie et des reins, réduire la taille des testicules et affecter l’utérus. Nous voilà rassurés ! Je termine pour la composition de ces fausses chips : maltodextrine, sel, amidon de riz modifié. Tout ça pour arriver à un truc difficilement ingérable sans ressentir une forte sensation de dégout voire de nausée. Dans 40 grammes de fausses chips, il y a 20 grammes d’hydrates de carbone (sucres rapides et lents) et 13 grammes de graisses en tout genre (hydrolysées, partiellement hydrolysées, partiellement hydrogénées et j’en oublie) et le reste se répartit entre fibres (j’aimerais savoir lesquelles), protéines et sel. Après avoir relu la « notice d’utilisation » je n’ai pas pu trouver la provenance des dites fibres ni la composition des « arômes » comme si la poudre d’onion ne suffisait pas. Bref, un truc dangereux pour la santé et j’en ai fait l’expérience après avoir ingurgité contre mon gré une dizaine de grammes de ces chips : une bonne et persistante diarrhée à l’odeur prononcée d’onion. Pour ceux qui ont le goût du risque confessionnel, les mono- et di-glycérides peuvent tout aussi bien être d’origine végétale qu’animale, du genre cheval (c’est à la mode), lapin, kangourou, cochon, bœuf ou pourquoi pas chauve-souris ou encore larve de termite puisque ce n’est pas précisé mais il y a fort à parier que l’origine de ces ingrédients est certainement la plus économique.

Pour la petite histoire la marque Pringles était la propriété de Procter & Gamble, un fabricant bien connu de lessives, et rachetée par Kellogg’s depuis peu. Il est probable qu’avaler une cuillerée de lessive aurait eu le même effet fulgurant sur mon transit intestinal …

Et quand on sait que 60 % des Américains sont en surpoids ou obèses, c’est à se demander s’ils ont aussi des diarrhées à l’onion pour bien se purger de toutes les saloperies dont ils se goinfrent en regardant les matchs de base-ball à la télévision.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s