Chronique tokyoïte # 7

Je suis passé près d’un sanctuaire shintoïste cet après-midi, loin du brouhaha et des échopes qui entourent les temples bouddhistes où les touristes (il n’y en a pas beaucoup en ce moment à Tokyo puisque le temps est maussade et froid, et je ne me considère pas comme un touriste) se précipitent croyant faire de bonnes affaires dans des échopes plus ou moins bien achalandées, souvent de produits en provenance de PRC, traduisez République du Peuple de Chine. Près des temples shintoïstes c’est le calme et l’esthétique d’une végétation et d’un décor soignés qui pourrait être propice à la prière. En ces temps de trève pascale (pour la France, la fille aînée de l’Eglise, qui a maintenant un papa, non, un pape) vus depuis le Japon, c’est tout de même assez impressionant qu’un huluberlu ait tenté de reconstituer le visage du Christ en bidouillant avec un logiciel paraît-il sophistiqué l’empreinte laissée sur le suaire que l’on dit saint et gardé je ne sais plus où en Italie (source : lepoint.fr). Que mes lecteurs ne s’imaginent pas que je sois catho dans l’âme, je n’en suis pas, ni shintoïste et encore moins bouddhiste, en réalité je ne crois en rien du tout sinon que le soleil met environ 200 millions d’années pour faire un tour complet autour du centre de la galaxie et qu’il y aurait des milliards de planètes dans la dite galaxie dont certainement quelques unes habitées. Et on remet une couche d’obscurantisme à l’occasion de la trève pascale avec cette histoire à dormir debout du visage du christ comme pour se rassurer alors que la situation empire de toutes parts, en Afrique on se bat comme toujours, au Moyen-Orient c’est pire et plus à l’est il y a l’adolescent attardé à la tête de la « république populaire communiste héréditaire » de Corée du Nord, le presque dernier bastion des doctrines totalitaires initiées par un certain Oulianov il y a bien longtemps, thèses reprises en grande partie par nos dirigeants français actuels, cet adolescent attardé, donc, veut jouer à la guéguerre mais il inquiète même les Japonais, c’est dire, eux qui sont habitués aux tremblements de terre, aux tsunami et autres catastrophes naturelles variées du genre typhons, j’allais oublier, pour une fois on commence à s’inquiéter et les nationalistes crient dans les rues des slogans aggressifs, liberté d’expression oblige, pour bouter ces fous hors de Corée communiste, je les ai vu aujourd’hui devant la station de train de Shimbashi.

J’oubliais de signaler à mes lecteurs que le premier avril est au Japon le premier jour de l’année fiscale et aussi le premier jour de la nouvelle année scolaire. Et si comme par hasard le lundi de Pâques a coincidé avec le premier avril cette année, quand le dimanche de Pâques sera-t-il un premier avril, histoire de se faire de bonnes blagues ?

Une réflexion au sujet de « Chronique tokyoïte # 7 »

  1. le saint suaire est gardé a Turin, causant des bouchons énormes grâce aux fidèles (de tous pays) venant le contempler a diverses dates  »importantes »…. traverser la planète pour contempler un vieux drap?!? on est dans de beaux draps, tiens..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s