Greenpeace, c’est quoi ? Une entreprise opaque et mafieuse !

Avant d’écrire ce billet je me suis entretenu en vidéo avec mon fils qui habite et travaille à Tokyo et il a une vue très critique (et je partage son avis) sur l’ensemble des mouvements écologistes, en particulier au Japon depuis la catastrophe de Fukushima-Daiichi. Pour lui tous les mouvements écologistes sont téléguidés par Greenpeace, une organisation opaque, d’origine américaine mais maintenant basée à Amsterdam (pour quelle raison?) après avoir connu des déboires financiers aux USA pour le moins obscurs. Quelques minutes plus tard, décalage horaire aidant, je continuais à faire ma revue de presse quotidienne et je suis tombé par hasard, peut-être en cliquant malencontreusement sur le Huffington Post version française, relayé par le Monde.fr, qui n’est pas ma tasse de thé (pas Le Monde, le Huffington Post). Et que lis-je ? « Greenpeace demande à Cécile Duflot l’interdiction du chauffage électrique » , je n’invente rien, c’est vrai, d’ailleurs quand je parle d’un quelconque sujet dans mon blog, je n’invente rien, je vérifie mes sources, je tente d’analyser avec un peu de recul et parfois de l’humour ce que je lis ou écoute et j’utilise le mieux possible mes connaissances d’ancien scientifique, cela va de soi. Je laisse le lien pour les incrédules :

http://www.huffingtonpost.fr/2013/01/25/greenpeace-demande-interdiction-chauffage-electrique-france_n_2550345.html?utm_hp_ref=tw

Qui finance Greenpeace, personne ne le sait, et quels sont les buts ultimes de Greenpeace, et là la remarque de mon fils était sans appel. Greenpeace n’a jamais réagi aux USA contre les OGM alors qu’ils sont interdits de séjour en Europe après lelurs interventions médiatiques véhémentes. Greenpeace n’a jamais protesté contre le fracking aux USA, alors que les mouvements écologistes européens et notamment français ont obtenu l’interdiction du fracking, une monstruosité économique que beaucoup de personnalités de premier plan contestent puisque le gouvernement actuel, pour satisfaire les écolos, a interdit le fracking en France, jusqu’à nouvel ordre. Greenpeace téléguide en sous-main les écologistes locaux (dont EELV un ramassis d’incompétents arrivistes et mercantiles dont Cohn-Bendit s’est désolidarisé) pour demander la fermeture de centrales nucléaires tant en Allemagne qu’en Suisse, en Belgique qu’en France (cas de Fessenheim) ou encore en organisant toujours en sous-main des manifestations médiatisées contre le transport de matières radioactives et enfin, pour se donner une bonne image de marque qui n’est qu’un vernis grossier, Greenpeace s’intéresse aussi à la sur-pêche du thon rouge et la disparition des batraciens de l’Amazonie.

Qui est Greenpeace et qui sont tous les mouvements écologistes associés ? C’est un mouvement sectaire et terroriste au sens littéral du terme : oui, on peut dire les choses comme ça, car en effet Greenpeace sème la terreur. Mais Greenpeace n’aurait-il pas aussi comme dessein d’affaiblir l’Europe en favorisant des obstructions systématiques à tout progrès scientifique ou technique européen ? Pour atteindre ce but inavoué de destruction et de terreur Greenpeace excelle dans l’art de la désinformation si facile en faisant un copié-collé (ou un coupé-collé) de rapports scientifiques pourtant irréfutables qui deviennent des brûlots pour apeurer les foules après avoir été naturellement repris par la presse papier ou télévisée puisque Greenpeace fait partie du paysage médiatique et ne s’en prive pas. Tant qu’on ne connaîtra pas les sources de financement de cette organisation sectaire, opaque et mafieuse, on ne pourra rien affirmer. Qui est derrière Greenpeace ? La CIA, Exxon Mobile, Shell ou pourquoi pas Gasprom (cette histoire de chauffage électrique n’est-elle pas lourde de sous-entendus ?). Ou des banques d’affaire du genre Goldman-Sachs téléguidées par le gouvernement américain qui a tout intérêt à ce que l’Union européenne s’effondre et que l’Allemagne, alliée des USA, retrouve son hégémonie sur le continent européen. On peut tout imaginer, puisque curieusement Greenpeace n’a jamais protesté contre l’exploitation à ciel ouvert et à grande échelle de la lignite en Allemagne pour produire de l’électricité malgré la pollution insupportable conséquente… Bizarre, étrange et pour le moins troublant si on tente de faire des rapprochements improbables comme je l’ai fait à propos du gaz de schiste américain, le détroit d’Ormuz et les velléités territoriales de la Chine sur les îles Senkaku (voir un précédent billet de mon blog)… Que va faire Duflot qui a lourdement contribué à la décision de Hollande de fermer le CPN de Fessenheim ? Si elle fait voter une loi (encore une) pour interdire ou plutôt taxer les chauffages électriques on aura tout compris. Duflot est un sous-marin de Greenpeace, elle fait partie de cette secte mafieuse et destructrice qui mine l’Europe. Et le paysan du Larzac, Bové pour ne pas le nommer ? Serait-il devenu lucide et a-t-il enfin compris qu’il s’était engagé dans une mauvaise cause en fauchant des maïs OGM comme Lynas l’a reconnu (voir un de mes précédents billets) ? Silence radio ! C’est surréaliste et affligeant.

Note : CPN = centre de production nucléaire

 

 

 

6 réflexions au sujet de « Greenpeace, c’est quoi ? Une entreprise opaque et mafieuse ! »

  1. J’ai travaillé chez Greenpeace et je peux confirmer. Ce n’est pas une association de protection de la planète, encore moins un beau mouvement collectif de personnes qui veulent agir dans le même sens. L’organisme est gangrené de querelles intestines, de petites luttes pour le budget, de prises de pouvoir abusives et de fausses amitiés. Les activistes qui risquent leur peau ne sont pas des membres de Greenpeace, ce sont des externes qui signent une décharge stipulant que leurs actes relèvent de leur seule responsabilités et que Greenpeace n’y ait pour rien. En cas de poursuites judiciaires ils se prennent tout. Ils ne passent pas dans les bureaux et ne décident pas de ce qu’ils vont faire. Soit-disant neutre, indépendante et sans compromis, Greenpeace est loin de dédaigner l’argent venant d’entreprises, mais en échange de quoi? Opaque dans toutes ses activités y compris la récolte de fonds, travailler chez Greenpeace c’est assister a un vaste show d’hypocrisies. Se proclamant de valeurs bien-pensantes, ils n’hésitent pourtant pas à laisser aller racisme, violence et harcèlement dans leurs bureaux. Un travail sale dans une ambiance hypocrite pour une organisation qui ment, voilà ce que c’était.

  2. « …le gouvernement américain qui a tout intérêt à ce que l’Union européenne s’effondre… »

    >> Washington à sans conteste financé et organisé la construction européenne (voir les analyses sourcées de François Asselineau sur ce sujet), il n’a en aucun cas « intérêt à ce qu’elle s’effondre » en revanche nous savons, grâce à la très longue et très documentée enquête de Daniel Estulin (la véritable histoire des Bilderbergers) que les us ont l’objectif de dénucléariser l’europe (en priorité mais pas uniquement) et pour cela ils ont besoin de l’opinion publique sans laquelle on ne peut rien faire, l’image du nucléaire doit donc être salit avant tout autre chose, je vous laisse en tirer les conclusions qui s’imposent quand au rôle de greenpeace qui ne peut être financée que par les us (il est vraisemblable qu’une recherche approfondie sur le net le démontrerait)

    • Comment voulez-vous ou espérez-vous trouver une quelconque information sur les sources de financement de Greenpeace sur Internet, autant rêver. Maintenant que cette organisation aux ramifications mondiales ait été proprement virée du territoire US pour se réfugier aux Pays-Bas peut être interprété de diverses façons. Pour ma part, j’opterai pour un éloignement géographique des USA pour pour justement se laver les mains de leurs agissements souterrains par l’intermédiaire de la CIA, du WWF ou encore des Peace-corp et de bien d’autres organisations télécommandées par la CIA. Je suis convaincu, mais c’est une opinion personnelle que le monde entier se fait prendre à la gorge avec cette histoire grotesque de climat et de « sustainability » pour assurer la suprématie des USA qui n’en ont rien à faire du CO2, du changement climatique et du renouvelable ! Greenpeace et les autres ONGs du même genre ne sont que des pions dans la stratégie de Washington et elles ne le comprennent même pas elles-mêmes.

  3. Ecrire que Greenpeace sont des terroristes, c’est oublier qu’en matière d’assassinat, c’est le gouvernement Mitterand qui a été le poseur de bombes et qui a assassiné. Ecrire que depuis Fukushima les japonais fuient les écologistes, c’est oublier les manifestations de millions de japonais contre le nucléaire …. il y a 20 ans, quand Greenpeace dénonçait les dangers du réchauffement climatiques, tout le monde rigolait …. aujourd’hui, une prise de conscience se fait. Il y a 20 ans, Greenpeace dénonçait seule les dangers des produits chimiques dans la chaine alimentaire …. aujourd’hui, les médias ne cessent de pointer du doigt les causes chimiques des cancers qui sont devenus la première cause de décès en occident … j’espère qu’une chose, que Greenpeace se trompent sur toute la ligne concernant les désastres écologiques qu’ils annoncent, car si l’avenir leur donne raison, comme il l’a fait jusqu’à présent, je crains pour le devenir de nos enfants ….

    • D’où sortez-vous l’information que des « millions » de Japonais manifestent contre le nucléaire ?
      Je séjourne à Tokyo deux fois par an depuis dix ans et je me trouvais dans cette ville quelques jours seulement après le grand tremblement du 11 mars 2011. quand je suis à Tokyo j’ai pour habitude d’aller déjeuner avec mon fils dont le bureau se trouve dans un building situé à 30 mètres du siège de TEPCO. De l’autre côté du parc d’Hibiya se trouvent les ministères dont le MITI. À quelques très rares occasions j’ai constaté la présence de quelques dizaines de manifestants tant autour du siège de TEPCO que près des ministères. Je n’ai jamais vu de mes yeux des millions de manifestants.
      Je me demande vraiment d’où vous avez tiré vos informations !!!
      Pour les autres arguments que vous avancez, il est intéressant de tous les réfuter. OGMs : en 30 ans jamais aucune pathologie humaine ou animale n’a pu être liée aux plantes transgéniques. Le réchauffement climatique est une escroquerie sans aucun fondement scientifique : on s’achemine vers un refroidissement qui sera infiniment plus dévastateur. Les températures moyennes n’ont pas augmenté depuis près de 20 ans alors que la teneur en CO2 accusé d’effet de serre (théorie jamais prouvée) a augmenté de plus de 20 % !
      Quant à accuser les produits chimiques d’être la cause de cancers – de tous les cancers – il s’agit d’une affirmation hasardeuse. Les deux principales causes de cancer sont la radioactivité naturelle et les rayonnement cosmiques … Comme on ne peut pas taxer ces deux causes on omet d’en parler. Comment expliquez-vous que nos ancêtres lointains se soient différenciés des singes ? Tout simplement par l’action des rayonnements ionisants naturels. Si les cancers sont devenus la première cause de mortalité en Occident cela est essentiellement le résultat de la médecine, dont les vaccins, et de l’hygiène. Du temps de mes grand-parents on mourrait de diphtérie et de variole : on ne vivait pas assez vieux pour mourir de cancers ou de la maladie d’Alzheimer …
      Je crains plutôt pour les actions engagées par Greenpeace, le WWF et bien d’autres organisations qui ont conduit les politiciens et le monde financier (qui se frotte les mains) à asservir l’ensemble de l’humanité avec cette monstrueuse escroquerie qu’est cette histoire de réchauffement climatique qui n’arrivera même pas du vivant de mes arrières-petits-enfants, permettez-moi de l’affirmer.

      • vous pensez sincèrement, que la problématique OGM se résume à un hypothétique danger sanitaire direct ?

        Concernant les cancer, quel recul objectif avons quand à notre environnement chimique ? Echelle du temps et de l’homme prises en compte, notre expositions à ces substances est extrêmement brutales, forte, exponentielles.

        Quid des questions existentielles et humaines que tout ceci soulève ?

        En matière de crédibilité et de démarche scientifique, vous auriez u tout simplement montrer vos doutes et vos questions sur Greenpeace, hélas vos débordements, que je me risque à penser « moins contrôlés » , en commentaire, font retomber la crédibilité de la critique Greenpeace comme un beau soufflet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s