Principe de précaution … (Le Havre, mousse au chocolat)

 

Au Havre, le maire a décidé de détruire 8500 portions de mousse au chocolat destinées aux cantines scolaires sous prétexte que, « par précaution », elles ne pouvaient en aucun cas être servies pour ne pas froisser certaines religions car elles contenaient comme émulsifiant un dérivé de la gélatine de porc.

Je crois me souvenir, compte tenu de mon peu d’intérêt pour ce genre d’obligation alimentaire, que les musulmans ne sont pas censés ingurgiter le moindre milligramme de porc sous quelque forme que ce soit. La question est donc la suivante, combien d’élèves auraient pu, dans ces cantines scolaires, tout simplement refuser ces mousses au chocolat et manger une clémentine ou une banane si on les avait diplomatiquement prévenu ? Le maire du Havre a préféré, en ces temps de disette à venir compte tenu du surenchérissement du prix des céréales, détruire ces 8500 portions de mousse au chocolat au mépris du coût de l’opération et de son impact médiatique pour respecter le principe de précaution inscrit dans le marbre des lois françaises.

Ce non événement me rappelle l’histoire des vaccins : des dizaines de millions de doses de vaccin contre la grippe subirent le même sort que la mousse au chocolat des cantines scolaires du Havre.

Non seulement les impôts que paient les contribuables servent à rémunérer les politiciens, mais aussi à payer leur bêtise et dans ce domaine (la bêtise) ils ne sont pas en reste !

Source : LePlus du NouvelObs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s