Dernière chronique tokyoïte :Les banquiers et les oeuvres charitables …

 

Aujourd’hui, nous sommes allé en famille au National Stadium de Tokyo, construit pour les jeux olympiques de 1964 et nous avons retrouvé pour une manifestion de charité (pour utiliser un terme consacré, humanitaire n’étant pas vraiment le mot qui convient) tous les banquiers sévissant dans la ville, surtout des banquiers américains, britanniques ou français et leur cohorte de sociétés afférentes comme PWC, Standard & Poors ou encore Bloomberg et même Reuters. Tout le gratin de la finance était réuni dans ce stade où, au son d’un meneur de jeu parlant un américain à l’accent prononcé et ponctué de Hi et OK en début et fin de phrase, des équipes faisaient semblant de faire de la marche à pied ou de la course, ou encore tout simplement déambuler sur les pistes de ce stade initialement dédié à l’athlétisme.

Il y avait donc des milliers de ces parasites vivant aux dépens des autres, c’est-à-dire des Etats, des contribuables de tous les pays, des industriels et des négociants, de ceux qui cotisent pour une assurance vie ou une retraite, et même de ceux qui ne peuvent rien faire car ils sont trop pauvres et que les aides humanitaires accordées aux pays pauvres sont aussi controlées par ces parasites.

Mais le parasitisme des financiers est nécessaire pour les Etas qui le tolèrent et survivent dans cette sorte de symbiose contre nature. Les Etats ont besoin des financiers pour subvenir à leurs besoins et les financiers ont besoin des Etats et des particuliers comme de nombreuses institutions pour s’alimenter et faire des profits avec les capitaux en errance qu’ils gèrent au mieux de leurs intérêts.

Beaucoup de Français dans cette assistance relativement homogène, des ingénieurs des mines, de centrale ou de polytechnique qui ne calculeront jamais la flèche d’un pont mais vivent dans l’opulence simplement parce que les ingénieurs français ont acquis cette aura incontestée dans le monde de la finance.

Même RBS était représenté alors que cette banque est virtuellement en faillite …

 

PWC = PriceWaterhouseCooper

RBS = Royal Bank of Scotland

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s