Rebekah Brooks, Rachida Dati et Valérie Trierweiler : même combat ?

Tout le monde ou presque se souvient de Rebekah Brooks, la protégée de Murdoch à la tête de News International et qui fut au centre du scandale de la prévarication généralisée des sources d’information pour le tabloïd anglais News of the World qui a maintenant disparu (Le Sun dont elle fut rédactrice existe toujours). Rebekah Brooks était une journaliste de caniveau un peu comme Paris Match, « le choc des mots, le poids des photos » pour paraphraser approximativement Desproges qui ne fit jamais dans la dentelle avec ses improbables tribunaux des flagrants délires, vous vous souvenez, c’était sur France Inter à l’époque où on voyait encore des 2CV dans les rues mais pas encore de gros quatre-quatre énergivores made in USA ou Germany.
Bref, Valérie Trierweiler, l’ex maîtresse de Patrick Deveidjan alors qu’elle était encore mariée (et lui aussi), puis presque celle de Sarkozy quand il était encore en ménage avec l’ex de Jacques Martin (« presque » parce qu’ils n’auraient jamais conclu), et maintenant la maîtresse du Président de la République élu par défaut, c’est tout de même un parcours digne de n’importe quel tabloïd du genre Paris Match où sévit Valérie ou des torchons anglais sur les informations desquels Rebekah avait la main-mise par des manœuvres illicites. Je n’ai pas trouvé, curieusement, trace des coucheries de Rebekah mais les tabloïds anglais se gargarisent de celles de Valérie depuis le tweet malencontreux contre l’ex de Flanby lors des élections législatives à savoir des faits et gestes passés de son actuelle maîtresse (je n’arrive pas à qualifier Valérie de première dame de France, ça me fait nerveux).
En d’autres temps on aurait parlé de promotion par le popotin (en référence à « La Vie Devant Soi » de Romain Gary alias Emile Ajar), traduisez comme vous voudrez. Je suppose d’ailleurs que je n’ai pas besoin de faire un dessin aux lecteurs de mon blog qui, s’ils le lisent, sont suffisamment intelligents pour comprendre certains de mes billets parfois complexes en particulier quand il s’agit de science. Dans le cas présent il s’agit d’une science infuse dans laquelle certaines femmes sont expertes. Pour en citer juste une autre, Rachida Dati a pris la défense de Valérie pour la bonne cause, elles figurent toutes deux en bonne place dans la presse de caniveau douteuse et nauséabonde, mais chacun fait avec ce qu’il peut !
Pour conclure, je trouve que Valérie et Rebekah se ressemblent … même regard, presque la même chevelure, mais aussi même soif de pouvoir justifiant leurs ambitions débordantes.
Longue vie …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s