Lettre ouverte à Monsieur Séralini est restée lettre morte, ça sent l’imposture scientifique !

Comme je m’y attendais un peu ma lettre ouverte à Monsieur Séralini est restée lettre morte, ça sent donc l’imposture scientifique !
Les photos montrées par le Nouvel Obs sont suffisamment explicites pour imaginer que les rats «maïs» ont été traités localement à dessein avec par exemple du benzanthracène qui créé exactement ce type de tumeur.
J’aimerais bien mettre mon nez dans les cahiers de labo de cet individu vendu à la cause de Criigen (ça me rappelle les polémiques infondées du Criirad à propos de l’accident de Fukushima-Daiichi) et par conséquent d’une intégrité scientifique toute relative, puisqu’il a de plus publié son étude dans un journal de seconde zone. Maintenant, et mes soupçons en sont d’autant plus amplifiés, faire croire qu’une étude sur 200 rats a couté 3 millions d’euros, je veux bien que le prix des Sprague-Dawley ait suivi l’inflation mais à ce point c’est tout simplement de l’intoxication !
Mes arguments développés dans mon précédent billet restent valables.
Je peux préciser que j’ai participé à une étude de toxicité sur une plante transgénique résistante à un herbicide (pas le glyphosate) qui sur-exprimait l’enzyme cible du pesticide et qu’à l’époque, aucun effet quel qu’il soit n’a jamais pu être observé. Avec le maïs NK 603, la situation est identique et c’est encore un argument qui sent l’imposture.
Tout ça me rappelle le triste épisode de la mémoire de l’eau, un événement qui discréditera durablement la recherche française, car depuis près de 20 ans ce maïs a été étudié et réétudié dans tous les sens …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s