Principe d’inaction. Commentaire à l’intention de Michel Alberganti de Slate.fr

Le principe d’inaction

Je viens de lire l’article de Michel Alberganti dans Slate.fr au sujet du gaz de schiste (et du pétrole non conventionnel qu’il a oublié dans son article) et il conclue après une analyse excellente de la situation de la France dans ce domaine par un pamphlet révélateur de l’état d’esprit de la France, le principe d’inaction.
Il y a déjà, inscrit dans la Constitution le fameux et dévastateur principe de précaution, il y aura maintenant le principe d’inaction et je trouve le mot d’Alberganti absolument superbe et révélateur.
La France est devenue un pays musée avec ses dizaines de millions de touristes qui contribuent largement au sauvetage de l’économie chancelante de la nation. Imaginer un instant qu’il n’y ait plus aucun visiteur au pied de la tour Eiffel ou au Louvre ou encore dans les châteaux de la Loire, l’économie française s’effondrerait. A part le Cognac, les vins de Bordeaux et de Bourgogne (les autres sont imbuvables et frelatés), les parfums et les macarons de Dalloyau (je ne fais pas de publicité), on peut vraiment se poser la question de la solidité de l’économie française.
Certes il y a Airbus, Thalès et les missiles, le TGV qui n’a jamais été exporté, la carte à puces (au fait elle a rapporté combien au pays?) les traders formés dans nos écoles d’ingénieurs, ingénieurs devenus incapables de calculer la structure d’un pont. J’allais oublier les emblématiques entreprises comme Carrefour ou Vinci, mais Areva n’a réussi à vendre qu’un seul EPR pour le moment…

Déprimant !

Donc, comme le dit Michel Alberganti, le principe d’inaction s’applique aussi à l’économie française.
Si on voulait disserter sur le principe de précaution, c’est bien pire. Par exemple la recherche sur les cellules souches a pratiquement disparu en France en raison de ce principe de précaution issu directement du scandale du sang contaminé (vous vous en souvenez certainement), scandale fomenté par des politiciens qui ont pondu cet ignominieux principe dit de précaution qui conduit naturellement au principe d’inaction par voie de conséquence.
Pour ce qui concerne la fracturation hydraulique des schistes profonds potentiellement riches en méthane récupérable, encore une fois le fameux principe de précaution a rempli son rôle dévastateur. Partout dans le monde des centaines de milliers de forages pétroliers (même en région parisienne) ou gaziers n’ont jamais conduit à la contamination de nappes d’eau exploitables de manière significative sauf dans des configurations géologiques défavorables comme au Vénézuela ou encore en Californie, encore que de manière très ponctuelle. On a amplifié les petits tremblements de terre de 2 ou 3 sur l’échelle de Richter soit-disant occasionnés par les fracturations, pour affoler les populations mais certainement pas dans une optique scientifique objective.
Reste l’interférence entre les politiciens (qui n’y connaissent rien et n’ont jamais le temps de se documenter pour pouvoir se forger une opinion objective) et les lobbys, mais c’est un faux débat puisque tout un chacun sait que ce sont les lobbys qui dirigent les démocraties et non les politiciens. Pour exemple, le Premier Ministre français est professeur d’allemand, qui pourrait croire un seul instant qu’il saura de quoi il parle quand il lui faudra prendre une décision ! J’en doute sérieusement. Il créera une commission hétéroclite d’incapables qui prendront une décision déjà connue : surtout ne pas agir pour ménager les électeurs, point barre.
C’est vraiment attristant de voir à quel point la France est devenue incapable de se gérer elle-même.
Bravo Monsieur Alberganti : précaution = inaction !
Et inaction c’est synonyme de récession, de chômage, de misère sociale et de balance commerciale déficitaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s