Définition du mot « fasciste » par un citoyen suisse.

Traduction d’un commentaire au billet d’un blog nord-américain laissé par un citoyen suisse, je traduis :

« Commentant en tant que citoyen suisse, je me dois d’expliquer quelques préceptes basiques qui sont inconnus des citoyens des états fascistes. Les impôts sur le revenu et la déclaration des revenus sont volontaires en Suisse. Les finances personnelles sont du domaine privé et le gouvernement n’a aucun droit de regard sur les affaires privées et aucun système informatique de surveillance n’est permis.
La plupart des Suisses paient volontairement leurs taxes parce qu’ils sont satisfait de la manière dont cet argent est dépensé. Contrairement aux Etats fascistes où 53 % des dépenses des gouvernements vont dans une machine tueuse d’empire, l’essentiel des dépenses du gouvernement suisse est consacré à des services en Suisse elle-même. Venez en Suisse et vous comparerez les infrastructures du pays avec celles des états fascistes.
Ni Margret Kienen Nellen ni ce que vous appelez le Conseil National Suisse ne peut changer ou modifier la loi. La Suisse est une démocratie, ce qui signifie que les lois viennent du peuple, par des référendums, et non du sommet comme dans les états fascistes. »

Note : Margret Nellen est membre élu du Conseil National Suisse.

Je n’invente rien le mot fasciste est bien écrit quatre fois.

Alors la question est : qui sont les Etats fascistes ?
Pour un citoyen suisse ce sont aussi bien la France que l’Allemagne ou l’Italie, trois des Etats entourant la Suisse ou les USA (voir ci-dessous) …
Ca fait réfléchir quand on lit ce genre de commentaire …

Plus loin dans les commentaires au même billet j’ai relevé que près de 50 % des billets de banque imprimés en Suisse étaient des billets de 1000 francs (830 euros et plus de 1000 dollars) et ces billets ont autant de valeur que l’or, en d’autres termes ils sont les bienvenus dans n’importe quel paradis fiscal autre que la Suisse.
Enfin, il serait de notoriété publique, au moins en Suisse, que par exemple quelques 800 milliards d’euros en provenance de France seraient en dépôt en Suisse.

Définition du mot fasciste (en parlant des USA) par ce commentateur suisse :

I call your country fascist because the government works not for the people but for the corporations, while it hides under the rubrics of democracy and capitalism.

Honni soie qui mal y pense …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s