C’est grace aux testicules et leurs erreurs de copie qu’on est différent des singes !!!

J’ai lu il y a quelques jours une étude sur le séquençage de l’ADN de 91 spermatozoïdes individuellement étudiés du même donneur et le résultat était assez surprenant dans la mesure où on trouvait tout et n’importe quoi y compris des spermatozoïdes présentant de graves aberrations génétiques. Le taux de mutations était relativement élevé et pourrait s’expliquer d’une manière simpliste dans la mesure où le testicule est une vraie usine de production en continu des gamètes mâles, d’où la fréquence de mutations observées.
Une autre étude récente a montré qu’avec l’âge, la qualité des gamètes mâles tendait à se détériorer, ce qui en soi n’est pas inattendu car la probabilité d’erreurs au cours de la spermatogenèse n’est pas nulle, loin de là.
Il y a deux jours une étude réalisé en Islande sur 85 000 personnes a montré que les mutations provenaient essentiellement des hommes comme le montre la figure ci-dessous que j’ai repris du press release de la Harvard Medical School (voir le lien ci-dessous).

Cette étude montre par extrapolation que les hommes et les singes ont divergé génétiquement entre 3,7 et 6,6 millions d’années, ce qui est un peu en contradiction avec les études de fossiles d’hominidés, mais bon, on ne va pas ergoter sur quelques millions d’années en plus ou en moins d’autant que la marge d’erreur de l’extrapolation n’est pas connue avec exactitude.
Mais ce qui est intéressant aussi dans les résultats de cette étude est l’identification de mutations discrètes impliquées dans un trait particulier d’un caractère morphologique comme la taille du squelette alors que ce phénotype fait appel à de nombreux gènes dispersés dans les chromosomes.
En bref, l’homme n’a pas attendu des centaines de milliers d’années pour évoluer et s’adapter assez rapidement compte tenu de ces résultats spectaculaires, un genre de « pression » de mutation induite par les « erreurs » fortuites de la machinerie testiculaire.

Source : hms.harvard.edu

Les curieux peuvent aller sur ce lien :

http://www.broadinstitute.org/collaboration/giant/index.php/GIANT_consortium_data_files

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s