Backgammon et Alzheimer …

Après avoir joué ce soir au backgammon avec ma petite fille qui se défend très bien dans ce jeu, je me suis remémoré les quelques remarques qu’elle me fit au cours du jeu que je perdis 5 parties à quatre, mieux que la veille où je perdis 5 parties à une. Après avoir déplacé mes pions, elle me fit plusieurs fois remarquer que j’avais un déplacement possible beaucoup plus constructif voire plus offensif qui aurait certainement donné un tournant décisif à la partie en ma faveur. Dans son esprit très vif d’adolescente je devais probablement lui paraître soudain une personne vieillissante et bientôt irrécupérable.
Puis, comme à mon habitude, je suis allé sur internet glaner des nouvelles scientifiques sur les sites de diverses universités pour la plupart anglo-saxonnes (je ne comprend toujours pas pourquoi les universités françaises n’ont pas de sites d’information sur le net) et je suis resté « scotché » par une nouvelle de l’Université de Lancaster décrivant un nouveau test de dépistage de la maladie d’Alzheimer basé sur la faculté que l’on a à suivre un point lumineux sur un écran dans diverses conditions. Les malades avérés ne pouvaient pas passer le test et se plaignaient en outre de la difficulté de ce dernier en comparaison des sujets sains plus jeunes ou du même age.

Pour en revenir au backgammon, j’ai remarqué que je me focalisais sur la position d’un pion (un des miens ou de l’adversaire, en l’occurrence ma petite fille) pour oublier totalement les autres stratégies possibles et plus susceptibles de succès. Je me suis alors demandé si je n’étais pas subitement atteint de cette maladie qui m’angoisse de plus en plus.
Le fait de se focaliser sur un point et d’ignorer par un processus inexpliqué le reste de la table du jeu de backgammon ressemble peu ou prou à ce nouvel exercice de dépistage mis au point par les biologistes de l’Université de Lancaster, GB.
Comme je l’avais décrit dans un précédent billet de mon blog les gamma globulines injectables retardent l’apparition de la maladie de manière significative, faut-il que je commence dès demain ce type de traitement ? Je suis soudain assailli de questions existentialistes.
L’horreur !

Source : news.lancs.ac.uk y compris l’illustration

Une réflexion au sujet de « Backgammon et Alzheimer … »

  1. Rassure toi, ca fait un moment que tu joues pas assez offensif au Backgammon… je ne pense pas que tu souffres d’un début de démence sénile ou alors tu en souffres depuis longtemps et l’évolution est trop lente pour que ce doit Alzheimer …,-)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s