Derniers soubresauts avant de rendre l’âme … ou la révolution !

Crise européenne.

Toutes ces réunions précipitées pour jongler avec des milliards d’euros inexistants, ça ressemble à un affolement avant la déroute inévitable.
130 milliards ici, 70 là, mais qui va payer ? Les contribuables espagnols pour sauver leurs banques ? Les Espagnols sont les champions de la fraude (après les Grecs) et ils ne survivent qu’en travaillant au noir pour ne pas payer de charges sociales et aussi pour accepter des petits boulots mal payés. Et la France qui doit abonder à une hauteur proportionnelle à son PIB dans le FESF et le MES en empruntant sur les marchés puisque les caisses de l’Etat sont vides, désespérément vides (l’Etat Français est obligé d’emprunter 500 millions d’euros par jour, ou 3,5 milliards d’euros par semaine, comme vous voudrez).
On a caché aux électeurs la croissance nulle au premier trimestre 2012, la faute à Sarkozy de toute façon, et combien de temps le gouvernement va-t-il continuer à mentir puisque le deuxième trimestre sonnera l’entrée en recession du pays et qu’aucune des promesses électoralistes de Hollande ne pourra être tenue. Le premier ministre le sait très bien et pourtant il a décidé des mesures fiscales avec effet rétroactif, ce qui est contraire à la Constitution, en prenant le risque de voir une explosion du chômage résultant de l’étranglement des petites entreprises, premier réservoir de l’emploi en France et premier créateur de richesses. Ce ne sont pas les 60000 nouveaux fainéants qui seront mis en place à l’Educnat pour pallier à l’absentéisme qui produira une quelconque richesse, bien au contraire !
Alors, que veut Hollande ? Le retour au dirigisme d’Etat à la soviète, alors qu’en aucun cas les privilèges des politiciens ne sera remis en question de toutes les façons, les électeurs déçus n’auront qu’à payer pour leur imbécillité et leurs mauvais choix, y compris, et surtout, ceux qui se sont abstenus.
Côté syndicats, profil bas, ou mutisme, car toutes les mesures prises par le gouvernement sont dans la droite ligne de l’idéologie marxiste chère à ces syndicats non représentatifs.
Ca va aller très mal, très très mal, pour la maison France. Avant la fin de l’été, la révolte populaire remettra tout en question.

Une réflexion au sujet de « Derniers soubresauts avant de rendre l’âme … ou la révolution ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s