Réponse à Audrey Garric (blog Le Monde du 30 mai)

Réponse à Audrey Garric (blog Le Monde du 30 mai) à propos de son article intitulé « l’Allemagne bat le record de production d’énergie solaire »

Selon les statistiques disponibles sur des sites comme

http://perspective.usherbrooke.ca/

la consommation annuelle d’électricité en Allemagne a atteint 525 TWh en 2011, le nucléaire participant pour (encore) 22 % et les énergies renouvelables toutes confondues 20 % (biomasse, éolien, photovoltaïques et incinération d’ordures) . Dans ces 20 % le photovoltaïque participe pour moins de 5 % malgré la puissance installée qui est théorique car la charge (ou disponibilité sur le réseau) n’est que, au mieux, de 10 %. Il en est de même pour l’éolien. Donc, il manque 58 % selon les statistiques disponibles et selon cet article d’Audrey Garric 38 %. Où est la différence ?
Je vais tenter d’expliquer à cette personne où se trouve la différence (20 % pour le jour exceptionnel qui fait des gorges chaudes dans les milieux écologistes), le jour le plus favorable peut-être de toute l’année 2012, le jour record mondial clamé par les Allemands.
Il se trouve justement dans cet apport (ces 20 % manquant) l’énergie nucléaire car on ne découple pas un réacteur du réseau d’un claquement de doigt alors qu’on peut le faire pour une centrale thermique classique (charbon, lignite ou hydrocarbures lourds) en suivant certaines procédures et facilement pour les turbines à gaz.
Je rappelle que l’Allemagne, pour produire son électricité est encore dépendante à 58 % des énergies fossiles !

Il y a donc comme un enfumage de la part des Allemands, au sens propre et au sens figuré – voir mon précédent billet montrant une centrale électrique brulant de la lignite, ou de la part de cette journaliste qui semble ne pas vraiment connaître son sujet ou alors elle a gobé les yeux fermés les informations des dépêches d’agence.

Une réflexion au sujet de « Réponse à Audrey Garric (blog Le Monde du 30 mai) »

  1. Il devait vouloir dire que sur la journée le pays a eu un solde positif et que en gros ils ont exporté l’equivalent de leur production non solaire, cela doit j’en doute.
    Penser que le moment est venu de sortir du nucléaire est tellement con et cette invocation de Fukushima à toutes les sauces tellement déplacée et malhonnête.
    Les politiques eludent le principal problème qui est le transport, quel est le scénario?
    Je m’égare…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s