La réforme de la retraite (des centrales nucléaires américaines et des salariés américains)

Les américains ont mis de coté tellement peu d’argent pour s’assurer une retraite convenable qu’ils envisagent de travailler jusqu’à 80 ans, soit plus que l’espérance de vie ! La crise est passée par là et les fonds de pension américain ont pour certains tout perdu dans leurs spéculations hasardeuses. Du coup le rapprochement entre la durée de vie des centrales nucléaires américaines (80 ans, oui, vous avez bien lu : quatre-vingt ans, actuellement la durée de vie autorisée est de 60 ans) fait penser comme à une sorte de solidarité entre les salariés américains et leurs centrales nucléaires.
Je doute que ce rapprochement réjouisse les Français qui bénéficient (encore, mais pour combien de temps ?) d’une retraite dorée dès l’âge de 62 ans pour les gens normaux, plutôt 57 ans pour les fonctionnaires, bien plus tôt encore pour certaines catégories d’emplois comme les conducteurs de locomotive (voir La bête humaine avec Jean Gabin) et encore plus tôt pour les politiciens pour qui il suffit d’avoir montré son nez à l’Assemblée le temps d’une législature pour toucher sa retraite (et même la cumuler avec une retraite de ministre si ce député a été ministre ne serait-ce que six mois) sans parler des militaires (47 ans ou un peu plus, je ne sais pas trop précisément), ça c’est l’exception française. Quand je suis à Tokyo et que je vois l’inlassable couple d’octogénaires fabriquant du tofu à longueur de journée au coin de la rue, en face du Sunkus, ça c’est l’exception japonaise.
Mais pour en revenir aux réacteurs nucléaires, qui sont promis à une retraite bien méritée après 80 dans de carrière aux Etats-Unis, s’ils ne souffrent pas de sclérose en plaque ou de maladie de Parkinson, bien sûr, il ne faut pas douter un instant que ce sera le même cas de figure en France surtout quand le pétrole commencera à nous brûler tout notre argent, alors la durée de vie de nos réacteurs sera prolongée. L’exception japonaise (politique nucléaire actuelle post-tsunami) va aussi être remise en cause car les produits énergétiques commencent vraiment à brûler beaucoup trop de yens !

Liens :
http://www.thebulletin.org/web-edition/columnists/dawn-stover/the-new-retirement-nuclear-power-plants
http://money.cnn.com/2011/11/16/retirement/age/index.htm
http://www.japantimes.co.jp/text/nn20120428a4.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s