Brève revue de presse du jour

A peine revenu d’une visite du nord de l’île de Lanzarote avec mon fils, son épouse et ses enfants, puis la dernière manifestation très bruyante du carnaval finissant vintage 2012, rien à voir avec celui de Santa Cruz de Tenerife, le second plus beau après Rio de Janeiro, j’ai parcouru la presse du jour et je me suis arrêté sur les titres du Figaro.fr.
On y trouve pèle-mêle, je lis :
Sarkozy veut réformer la prime pour l’emploi
Nicolas Sarkozy regrette le Fouquet’s
Nihous renonce à la présidentielle …

Et plus loin :

Aubry favorable à la levée de l’immunité de Guérini.
Hollande veut revenir sur la dernière loi de bioéthique,
Hollande déroule son projet.

On a donc un aperçu du tournant que prend cette campagne électorale avec naturellement les sondages qui corroborent les déclarations dans tous les sens des deux principaux candidats, ceux que les journalistes (et pas seulement du Figaro, mais aussi du Monde et dans une moindre mesure du Point) ont décidé qu’ils seraient au second tour.
Les propos et propositions des candidats (les deux seuls, j’insiste) deviennent de plus en plus techniques. Mais je resterai sur ma faim parce que depuis Lanzarote, je n’aurai pas la possibilité de lire les propositions déroulées par Hollande (9 euros chez Robert Laffont) que j’aurais pourtant voulu analyser.
Naturellement 9 euros multiplié par disons 2 millions, cela fera tout de même au bas mot 6 millions dans la poche électorale de Hollande.
Quid de Bayrou, silence radio …
Je ne suis pas allé plus loin dans mon investigation du jour, je n’ai même pas eu le courage de lire le Guardian.

Enfin, pour ne pas être en reste j’ai noté dans le Monde un article instructif sur les pratiques scandaleuses des dépassements d’honoraires dans les hôpitaux publics (jusqu’à 1000 %).
J’avais laissé un billet sur mon blog à propos du coût de la couverture santé (plus de 25 % du budget général de l’Etat), on est en plein au cœur du sujet, avec quelques business men de la santé qui se gavent de manière éhontée.

Bref, pas de nouvelles réjouissantes.
Demain nous tenterons d’aller photographier des outardes dans les déserts de Lanzarote…

Green Peace, c’est quoi au juste ?

J’ai lu et relu en détail l’interview d’Yves Marignac sur le Figaro.fr de ce soir.

http://www.lefigaro.fr/environnement/2012/02/20/01029-20120220ARTFIG00512-greenpeace-alerte-sur-la-vulnerabilite-des-centrales.php

Qui est Yves Marignac ?
Un polémiste de plus.

Je reprend ses termes (copié-collé de l’article du Figaro) :

Yves MARIGNAC. – En dépit de l’accident de Fukushima, nous avons conservé en France une doctrine de sûreté basée sur deux piliers. Le premier est de penser que l’on peut faire le tri entre des scénarios plus ou moins vraisemblables. Le second est de croire que les systèmes de secours et de confinement empêcheront toujours les rejets massifs de radioactivité dans l’environnement. Le tsunami japonais aurait dû permettre de remettre en cause cette vision des choses. Cela n’a pas été le cas.

Que signifie « scénario plus ou moins vraisemblable » et « croire que … empêcheront toujours les rejets massifs de radioactivité ».
Je donne une explication qui vaut ce qu’elle vaut : pour ce qui concerne les centrales nucléaires françaises, on ne peut se référer qu’à l’accident de Three Miles Island car il est illusoire de comparer in réacteur PWR et un BWR (cas de Fukushima). Or l’accident de TMI n’a donné lieu à aucun rejet de radioactivité vers l’extérieur car le circuit primaire est conçu pour résister à des pressions élevées, ce qui n’est pas le cas des BWR dont le circuit primaire est en directe connexion avec la turbine, à moins de me tromper et tout lecteur de mon blog est le bien venu pour contredire mes écrits.

Je lis plus loin :

Par ailleurs, à La Hague, le risque d’une explosion provoquée par les solvants utilisés pour dissoudre le combustible usagé n’est jamais pris en compte. Ce n’est pas tolérable.

Je me demande de quoi parle ce monsieur. Est-il vraiment au fait des techniques utilisées à la Hague ou parle-t-il pour simplement polémiquer ?

Puis je lis plus loin :

Outre ces mises en garde, quelles propositions faites-vous?
Nous prônons une politique de limitation de ce que nous appelons «le potentiel de danger». Le zyrconium, utilisé pour fabriquer la gaine des crayons de combustible, génère de l’hydrogène lorsqu’il se dégrade sous l’effet de la chaleur. Il faudrait mettre en place un programme de recherche ambitieux pour lui trouver un substitut. L’utilisation de combustible MOX, plus toxique, plus réactif et qui dégage plus de chaleur, est aussi un facteur aggravant. Il y a là un choix industriel sur lequel il convient peut-être de s’interroger. Nous estimons enfin que l’entreposage à La Hague pourrait se faire à sec plutôt que dans des piscines, comme cela se fait ailleurs dans le monde.

C’est quoi le potentiel de danger ?
Quand j’étais enfant, il m’arrivait d’aller voir oeuvrer le maréchal-ferrant du village. Que je sache les fers des chevaux sont en fer, or l’opération consistant à les tremper dans l’eau alors qu’ils sont encore rouges dégage de l’hydrogène par simple thermolyse de l’eau. J’ai l’impression que Monsieur Marignac n’a jamais suivi de cours de chimie ! Pour l’informer, à la Hague on utilise des acides et des bases, sait-il ce que signifient ces mots ?
Pour le programme ambitieux, ce monsieur connait-il les propriétés du zirconium, sait- ce qu’est un barn ?
Quand il parle de manière elliptique du MOX, il reprend les termes maintenant en refrain dans la bouche des anti-nucléaires « toxique et réactif », c’est trop facile de dire cela sans aucune approche scientifique prouvée.
Enfin, j’ai souri à propos du « nous estimons que … ».

Mais de quoi se mêle Green Peace ? Pourquoi cette organisation terroriste ne s’intéresse pas aux centrales électriques allemandes qui brûlent de la lignite, par exemple, et polluent le ciel européen ?
Quant à l’entreposage à sec du combustible, c’est encore un autre délire purement idéologique influencé par le feu d’hydrogène de la piscine de stockage du réacteur 4 de la centrale de Fukushima-Daiichi qui n’est étayé que par cet événement, tout à fait regrettable d’ailleurs, et qui souligne la peur totalement irraisonnée des anti-nucléaires ou prétendant l’être pour faire dans la mode actuelle en suivant les idées insensées de la coalition socialo-écologique qui va précipiter la France dans la misère si le candidat Hollande est choisi par les français.

Cet article du Figaro m’a donné l’occasion de souligner la dangerosité d’une élection de Monsieur Hollande à la présidence, et ma dernière remarque n’a plus rien à voir avec l’électro-nucléaire. Quelque heures après une élection éventuelle de Hollande, la note de la France sera immédiatement dégradée, or comme le programme du candidat signifie encore plus d’endettement (entre autres avec l’arrêt des deux réacteurs de Fessenheim), tous les contribuables seront mis à contribution (sans jeu de mots) pour se serrer la ceinture. La France sombrera avant le Portugal et l’Espagne.
Triste avenir pour le pays …

« Affaire » Borloo (commentaire)

C’est à se demander qui veut nuire à qui dans cette campagne électorale. La rumeur d’un soi-disant parachutage de Borloo à la tête de Veolia par Sarkozy en personne a déjà fait des dégats, ceux prévus par des médias visiblement orientés à gauche et critiquant sans discontinuer le président sortant, mais pas dans la direction voulue ! Hollande, commentant cette « affaire », a perdu une bonne occasion de se taire, lui dont l’élocution est au mieux digne d’un enfant de sixième à qui on demande de réciter la fable de La Fontaine qu’il était censé apprendre et qui ponctue chaque mot d’un « heu » ou d’une seconde d’hésitation. Il s’est jeté tête première dans le piège grossier de l’affaire Borloo monté de toute pièce pour nuire à Sarkozy !
Madame Joly et Moscovici se sont aussi laissé prendre au piège des médias, c’est à croire qu’ils n’ont aucun sens du ridicule !
Et ce n’est malheureusement que le début d’un long épisode de guéguerre verbale entre Hollande et Sarkozy qui deviendra rapidement lassant.

Et Bayrou, et Mélanchon, où sont-ils dans les médias ?
Il y a Le Pen avec des « affaires » de viande, heureusement, sinon ce serait d’une tristesse …

Schistes bitumineux et politique !

Je viens de lire un article particulièrement surprenant à propos de l’opposition faite au gouvernement canadien pour l’extraction du pétrole des schistes bitumineux de l’Alberta. C’est paradoxal de voir la Commission européenne s’élever contre cette industrie minière d’un nouveau genre. Le Canada ne respecte pas ses engagements de réduction d’émission de CO2 mais ce n’est pas à cause du très controversé surcroît d’émission de gaz à effet de serre induit par l’extraction des schistes (22 % de plus que l’extraction du pétrole conventionnel), mais parce que les grandes compagnies pétrolières européennes sont directement impliquées dans cette exploitation juteuse et politiquement stable, je citerai ENI, Total, BP et Shell, et les Allemands font pression pour pénaliser le Canada.

Voici une photo d’une mine de schiste bitumineux (reprise du Guardian) :

Mais qu’en est-il de l’extraction à grande échelle de la lignite, un charbon brun de mauvaise qualité et riche en soufre, conduite sans préjugés aucuns en Allemagne, justement !
Mines de lignite en Allemagne (Wikipedia) :

Comme on dit, avant d’enlever la paille de l’oeil de ton ami, commence par enlever la poutre qui se trouve dans le tien …

Bataille de chiffres !

J’ai lu dans la presse que le taux de croissance de la France pour le quatrième trimestre 2011 était de 0,2 %. Et comme je suis curieux et un peu dubitatif sur tout ce que la presse raconte en cette période électorale et surtout les sondages d’opinion ( ! ) je suis allé me promener sur des sites en dehors de la France et de l’Europe pour tenter de trouver des informations sinon plus crédibles du moins plus proches de la réalité.
Quelle ne fut pas ma surprise de trouver, émanant de Barclay’s Capital les données suivantes ( http://globaleconomicanalysis.blogspot.com/2012/02/euro-area-q4-flash-gdp-at-03-qq-first.html ) :

Actual Q4 GDP prints [after Q3]

Euro area: -0.3% q/q (BC & consensus: -0.4% q/q) [after +0.1% q/q].
Germany: -0.2% q/q (BC: -0.4% q/q, consensus: -0.3% q/q) [after +0.6% q/q revised up from +0.5% q/q].
France: +0.2% q/q (BC: -0.2% q/q, consensus: -0.1% q/q) [after +0.3% q/q].
Italy : -0.7% q/q (BC & consensus: -0.6% q/q) [after -0.2% q/q].
Spain : -0.3% q/q (already released as flash) [after 0.0% q/q].
Netherlands : -0.7% q/q (BC & consensus: -0.3% q/q) [after -0.4% q/q revised down from -0.2% q/q].
Belgium : -0.2% q/q (already released as flash) [after -0.1% q/q].
Austria : -0.1% q/q (BC : -0.2% q/q) [after +0.2% q/q].
Finland : 0.0% q/q (BC: -0.3% q/q) [after +0.9% q/q].

Je décrypte pour les non anglophones :
Q3 = troisième trimestre, Q4 = quatrième trimestre, q/q = glissement d’un trimestre à l’autre en pourcentage, BC = estimation Barclay’s Capital, consensus = moyenne des statistiques disponibles (Eurostat, banques centrales, …)

Qu’est-ce qu’on remarque ?
D’abord que tous les pays européens sont soit entrés en récession, soit vers le chemin de la récession, y compris la France avec ce mirifique + 0,2 % qui traduit une contraction de sa croissance de – 0,2 % pour Barclay’s Capital mais de seulement – 0,1 % officiellement.
Même la Finlande est en mauvaise posture puisque son économie s’est contractée de – 0,3 % après l’embellie du troisième trimestre ( + 0,9 %).
Quant à l’Allemagne que l’on prend comme modèle, la croissance de son économie se dégrade presque aussi rapidement passant de + 0,5 à -0,2 %.

Certes, Barclay’s est une banque de la City, mais on ne va tout de même pas traiter tous les banquiers anglais de pestiférés …

En conclusion l’Europe rentre de nouveau en récession de type W, le dernier « creux » ayant été vécu au deuxième trimestre 2009.

Il faut vite que les candidats à l’Elysée révisent leurs prévisions, ça va faire très mal !!!

Commentaire laissé sur le site du Figaro.fr « Allègre soutient Sarkozy »

Il y a quelques jours j’ai laissé sur mon blog un commentaire sur la distinction dont a été honoré Claude Allègre :https://jacqueshenry.wordpress.com/2012/02/06/suite-de-mon-billet-sur-dirty-harry/
Je voudrais alerter les lecteurs du Figaro que Claude Allègre fut mon ministre de la recherche puisque je suis un humble retraité du CNRS non titulaire, démissionnaire et donc presque smicard.
La distinction qui fut accordée à Claude Allègre n’a fait l’objet d’aucun commentaire dans la presse française, c’est dire à quel point les journalistes sont de courte vue et ne fonctionnent que sur des a priori stupides orientés pour faire vendre leurs idées et leurs opinions.
Je soutiens l’action de Monsieur Allègre pleinement et j’assume totalement mes prises de position que j’explicite chaque jour sur mon blog.
Quand Monsieur Allègre est venu visiter le laboratoire de biotechnologie végétale où je travaillais, il n’a pas manqué de déclarer (n’en déplaise à José Bové) que les recherches que nous poursuivions dans la trans-génèse végétale étaient vitales pour l’avenir de l’humanité et il avait donc une vision à long terme qui est tout à son honneur. On vient de parcourir les premiers pas dans la mise au point d’un vaccin contre la gastroentérite en utilisant du tabac modifié génétiquement. Qui osera prétendre que ce type de recherche que soutenait Claude Allègre est nuisible pour l’humanité à moins d’être un ignorant, que ce soit des choses de la biologie ou par exemple de l’énergie nucléaire.
Allez parcourir mon blog où je ne parle que de ce que je connais en tant que scientifique.

Voilà mon commentaire laissé sur le Figaro …
Si des lecteurs de mon blog n’ont toujours pas compris que je suis partisan du développement de l’énergie nucléaire pour ne pas être asphyxié à court terme et que je suis également partisan de la trans-génèse végétale à condition qu’elle ne soit pas contrôlé par un oligopole multinational car à mon avis on n’a pas le droit de breveter le vivant c’est-à-dire les gènes modifiés ou non, alors que ces lecteurs occasionnels ou assidus cessent de lire ma prose souvent dérangeante mais si par hasard ces mêmes lecteurs ont envie de laisser des commentaires, qu’ils ne se privent pas et restent dans la limite de la civilité.
Qui, je vous le demande, a quelques notions de l’effet Doppler des flux neutroniques dans les réacteurs nucléaires, et si l’on en connait pas le fonctionnement intime de telles installations industrielles on n’a pas le droit de prétendre les supprimer d’un trait de plume comme veut le faire François Hollande qui a plongé la Corrèze dans un désarroi financier inextricable.
Encore une fois triste France peuplée de Béotiens.
Mais au fait cher lecteur savez-vous ce qu’est un béotien ?

Réponse à la recette de cuisine de franckinjapan

Je n’ai pas pu m’empêcher de mettre la réponse au dernier billet de mon fils sur mon blog :

Trois candidats
60 jours de campagne
40 heures d’audimat
50 (x10) signatures
60 millions d’électeurs
pour un petit candidat …

Séparez les français des immigrés idéalement, c’est-à-dire de les foutre à la porte histoire de monter les vrais blancs devant la foule (au cas où il y aurait résistance utiliser un karcher).
Mélangez les trois candidats avec la moitié des deux autres (15 grammes chacun) je veux parler de Mélanchon et Le Pen, ça doit devenir glaireux plutôt que crémeux
Ajouter au mélange les prévisions économiques, ça doit devenir assez gluant
Ajouter les revendications syndicales, mélanger encore …
Ajouter les mensonges, en les tamisant, ils passeront mieux, et mélanger le tout, histoire de convaincre tout le monde
Monter l’humeur des blancs (les vrais) puis ajouter le racisme qui reste et continuer à battre jusqu’à avoir un truc à la limite de l’explosion
mélanger les deux préparations (les trois candidats, un demi Mélanchon et un demi Le Pen, les revendications syndicales, les mensonges, le racisme) et les blancs, les vrais, et les trois candidats, pour commencer une cuillère de blanc (s) puis tout le reste, il faut bien mélanger délicatement pour éviter des conflits sociaux et autres, les bulles, il faut les crever, comme les abcès, et si elles persistent, saupoudrer d’antidépresseurs solidaires des blancs comme chacun sait
verser le mélange dans une urne électorale en répartissant bien au fond de l’urne, en évitant que toute protestation ne vienne perturber l’opération, tasser s’il le faut, on ne sait jamais, ça s’appelle un bourrage, (mais ne pas ébruiter l’opération) jusqu’à ce que les esprits se calment.
Faites chauffer jusqu’à la première alarme (je veux dire le premier sondage sorti du four) et retirez le polichinelle et laissez-le aller au casse-pipe en lui souhaitant bonne chance !