Réaction à un article du NouvelObs intitulé « Les Chinois bientôt dans le nucléaire français ? »

En réponse à l’article publié dans le NouvelObs.com de ce jour, je me suis permis de réagir. Voici le lien de l’article :

http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20120125.OBS9762/info-obs-les-chinois-bientot-dans-le-nucleaire-francais.html

Il n’y a pas de quoi fouetter un chat ! Il s’agit d’un accord de coopération comme EDF en a signé avec l’Afrique du Sud, la Grande-Bretagne et les USA probablement dans les mêmes termes.
Je voudrais rappeler au journaliste qui a livré ce document et en a souligné certains mots et phrases qu’il aurait été préférable qu’il montre le document sans en encadrer certains mots : un journaliste doit citer des faits et non pas les interpréter.
Je rappelle un fait qui passa inaperçu en son temps. En 1983, Framatome, licencié de Westinghouse pour la construction de réacteurs à eau pressurisée en France (mais aussi en Afrique du Sud et en Corée) voulait passer un accord de coopération avec l’URSS. A l’époque je travaillais à l’EDF et j’ai personnellement alerté le Président de la République du danger d’un tel projet puisque la licence Westinghouse était encore pendante. Ce n’est plus le cas aujourd’hui avec EDF, libre de choisir ses fournisseurs – AREVA n’a pas le monopole de la construction de réacteurs ni de la fourniture de combustible, ni du retraitement – et donc libre de passer des accords d’ingénierie et de développement avec qui cette société le désire. Il est naturellement évident que le gouvernement a eu son mot à dire dans cet accord mais je rappelle tout de même qu’EDF est maître d’oeuvre conjoint pour la construction de centrales nucléaires en Chine.
Dans le même ordre d’idées Airbus Industries, consortium européen, a passé des accords avec la Chine pour la construction d’avions sur le sol chinois et il n’y a rien a redire.
Je ne comprend donc pas les réactions épidermiques teintées d’idéologie des lecteurs ni la parti-pris du journaliste qui présente ces documents …

Addendum à ce commentaire :

Je suppose que la position du journaliste auteur de cet article relève d’un « effet Fukushima » comme j’avais disserté de ce même « effet » dans divers post de ce blog. Cependant, j’insiste sur le fait que ce n’est pas la première fois qu’EDF signe des accords de coopération avec d’autres exploitants étrangers dans le domaine du nucléaire. En effet EDF est un producteur d’électricité et est connu comme tel à l’étranger (en anglais « utility »), EDF est aussi le maître d’oeuvre dans le cadre de ses activités d’électricien et est aussi reconnu comme tel à l’étranger.
Les décisions relatives à la production électro-nucléaire sont prises sur le long terme et doivent l’être avec les producteurs d’électricité expérimentés et reconnus comme tel. L’expérience d’EDF est unique au monde et il est normal que des pays étrangers fassent appel à son savoir-faire.
Encore une fois cet article, tendancieusement présenté par le journaliste du Nouvel Observateur comme une aliénation de la France, est un article polémiste qui, tsunami japonais ou pas, ne changera en rien la politique d’EDF dans ses coopérations déjà largement engagées avec plusieurs pays du monde conscients que l’électro-nucléaire ne doit pas être jeté aux oubliettes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s