Pétrole, gaz, charbon …

Je suis tombé par hasard sur un très intéressant article aujourd’hui, en allant fouiner comme c’est mon habitude dans les recoins du site du Guardian.
Tant pis pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais mais je ne peux pas m’empêcher de vous communiquer le lien :

http://www.guardian.co.uk/environment/datablog/2012/jan/18/fossil-fuel-subsidy

De quoi s’agit-il en réalité ? Des subventions déguisées pour que le prix des hydrocarbures, gaz liquéfiés, kérosène, gasoil et essence, ne soit pas trop élevé malgré les taxes qui obèrent ces dits produits. Il faut tout d’abord expliquer quelle est la raison de ces subventions aux produits pétroliers. Comme les Français le savent maintenant avec la faillite de la société suisse Petroplus le raffinage n’est pas une activité industrielle rentable puisque les marges sont extrêmement faibles. La société Total se désengage progressivement de cette activité sur le territoire français car elle perd de l’argent.
Pourquoi ? Parce que toute augmentation du prix du pétrole brut amenuise les marges des raffineurs. Une raffinerie n’est pas une usine qui fonctionne sans coût. Il faut brûler in situ près de 15 % du pétrole brut entrant pour chauffer, refroidir, produire de l’électricité en interne. Il faut entretenir les pompes, les compresseurs, les chaudières, les groupes frigorifiques, remplacer les catalyseurs, etc, etc … Et tout cela a un coût que les marges ne peuvent pas couvrir parce que les hydrocarbures raffinés sont vendus en dessous de leur coût par décision politique.

Vous avez bien compris ! Les états maintiennent artificiellement des prix bas, malgré les taxes internes, pour les produits raffinés mais plus incroyable encore, les grandes sociétés pétrolières, Exxon, BP, Shell ou Total pour n’en citer que quatre, sont de connivence avec les gouvernements des pays producteurs pour maintenir les prix artificiellement bas, ce qui semble surréaliste compte tenu du fait que l’Agence Internationale de l’Energie a depuis plusieurs années alerté le monde entier sur le fait que le pic pétrolier était dépassé depuis 2006. Il faut rappeler qu’en 2003 le baril de pétrole était coté à environ 25 dollars. Après le pic spéculatif ( ? ) de juillet 2008 à 145 dollars, le cours est aujourd’hui à environ 100 dollars avec une tendance baissière en raison de la récession annoncée. Que signifient ces données ? Normalement, si l’AIE a dit vrai, les cours du pétrole brut devraient au moins atteindre aujourd’hui 200 dollars voire plus puisque la valeur du dollar diminue continuellement.
Donc tout va bien …
Et on peut en rajouter une couche quand on sait que les grandes compagnies pétrolières s’arrangent (Exxon, Total par exemple) pour ne payer aucun impôt sur les bénéfices en jouant sur de subtiles failles dans les codes de fiscalité de leurs pays et en ne se privant pas pour placer leurs profits dans des hedge funds localisés dans des paradis fiscaux genre Iles Vierges, Bermudes ou Guernesey. Cette petite île anglo-normande se trouve dans la banlieue de la City, et les îles Caïman ne sont pas très loin de Wall Street, comprenne qui pourra !
Voila la situation et le candidat corrézien prétend qu’il va encore diminuer le prix à la pompe en modulant la taxe interne sur les carburants ou au moins bloquer les prix pour un temps. On pourrait appeler ça de la complicité d’escroquerie.
Mais j’espère que je me trompe !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s