Chronique électorale (suite naturellement)

En réaction à cet article de l’Expansion :

Bayrou prescrit une cure de rigueur drastique aux Français
L’Expansion.com – publié le 19/01/2012 à 18:56

C’est avec conviction que je réagis à cet article d’autant plus que j’ai fait un commentaire sur mon blog ce jour avant de lire cet article … Pour résumer ma pensée, je pense que François Bayrou est le seul candidat crédible car il n’a pas peur du sens des mots. Quand il dit que la TVA sera augmentée de deux points, c’est une déclaration crédible car incontournable, alors que le président sortant parle de TVA sociale pour enfumer les électeurs.
J’ai appris que Hollande voulait geler le prix de l’essence, une basse manoeuvre électoraliste (il y a 35 millions de véhicules automobiles en France = 35 % de la consommation énergétique primaire) alors qu’on sait que Fabius a supprimé la taxe dite vignette sur les véhicules ! Alors qu’Hollande est lié par des accords scélérats avec les écologistes et alors que le prix du baril de pétrole a augmenté de 50 cents aujourd’hui … C’est hallucinant ! Et ces mêmes politiciens ignorants se félicitent que le Japon ne dispose plus que de 5 réacteurs nucléaires sur un parc initial de 54 et réussissent avec succès leur sortie du nucléaire ! C’est en ignorant que le Japon, pour faire face à cette situation de crise, doit importer massivement du gaz, du pétrole et du charbon, ce qui induit un surcoût mensuel de près de 10 milliard d’euros, certes équilibré par les exportations, mais cela pourra durer combien d’années ?
Alors Hollande n’ose pas trop énerver les électeurs et les caresser dans le sens du poil mais ce n’est que mensonge et démagogie !
Au moins François Bayrou a le mérite de la franchise : les temps vont être difficiles, il n’y aura pas de création de postes à l’éducation nationale, c’est quoi cette mascarade ? Monsieur Bayrou a le courage de dire aux Français qu’il est temps de ne plus vivre comme si on était en 1970 quand la croissance était à deux chiffres et que les acquis sociaux si chers aux syndicats (totalement non représentatifs) doivent être revus à la baisse dans tous les domaines.
Confrontés à une crise sans précédent depuis 1929 seul François Bayrou reste lucide et ne cesse de marteler que les erreurs passées doivent être corrigées dans la douleur.
Belle leçon d’honnêteté !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s