Lundi 2 janvier à Tokyo (fertilité)

Le 2 janvier est réservé à Tokyo aux dévotions dans les temples shintoïstes. J’ai dit Tokyo mais je suppose que c’est le cas pour toutes les villes et villages du pays. Nous sommes donc parti en famille  en métro jusqu’à Suitengumae sur la ligne de métro Hanzomon (pour les fanatiques de train et de métro). Et là, tout près de la première sortie de cette station de métro pas très loin de la Bourse de Tokyo, il y a un petit temple qui attire beaucoup de monde et je vais découvrir pourquoi par la suite.

Ce temple est consacré au chien. Il faut rappeler ici que l’école shintoïste du bouddhisme a quelque peu diversifié ses divinités au règne animal et aussi au règne végétal et même minéral, par exemple le mont Fuji est un dieu à part entière, le séquoia au coin de la rue est aussi un dieu et des vieux viennent accrocher des messages dans les plis de son écorce. Mais dans cet endroit, dans la ville basse de Tokyo, en réalité près du fond de la baie de Tokyo, ce temple dédié au chien est aussi le temple de la fertilité et des femmes accompagnées de leurs époux viennent pour implorer une grossesse au dieu local. Mais j’ai remarqué qu’il y avait aussi un espace réservé aux femmes enceintes qui doivent donc venir pour que les dieux soient cléments avec la nouvelle vie qu’elles portent déjà en elles. Quant aux vieilles dames, je suppose qu’elles viennent se recueillir pour la fécondité de leur filles …

En rentrant à la maison, assis sur une banquette du métro, le simple fait de poser son arrière-train sur le siège recouvert de tissu genre velours parfaitement propre déclenche un processus de chauffage assez intense et tout à fait agréable car le froid extérieur amplifié par le vent rend encore plus sensible cette impression de chaleur qui se répand du fondement au reste du corps. Après réflexion, je me suis demandé si ces banquettes chauffantes n’avaient pas un effet négatif sur la fertilité des hommes puisque les génitoires sont soumises pendant la durée du trajet à un environnement thermique tout à fait délétère à la bonne survie des spermatozoïdes. Revenant d’un temple où les gens célébraient la fertilité en implorant le dieu chien dans ce sens, le chauffage intense de mes vieilles couilles a semé le doute dans mon esprit. La baisse de natalité des Japonaises (et donc des Japonais) ne serait-elle pas due simplement à ces banquettes chauffantes des trains et des métros ?

Il est opportun de soumettre cette question à d’éminents spécialistes de la reproduction humaine !

Heureusement qu’il y aura toujours des adorateurs du dieu chien pour la fertilité et avec ces banquettes de métro chauffantes, il est certain qu’il y en aura de plus en plus …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s