Autre commentaire posté ce jour au Figaro …

En réponse à cet article :

http://plus.lefigaro.fr/articlesdv/20111123ARTFIG00556/commentaires

Larzac, Notre Dame des Landes, Fessenheim, Fukushima, Sizewell, Three Miles Island, OGM, Sida, sang contaminé, et puis Mediator, bisphenol A, PCB, CFC, Plogoff, Superphenix, le sang contaminé, la vache folle, Mon810, … des thèmes de polémique chers aux néo-trotskystes de la fin de siècle qui ressurgissent aujourd’hui à la faveur d’arrangement électoralistes obscènes …
Pourtant le plomb tétra-éthyle a été remplacé par des para-phénylène-diamines dont on ignore les effets à long terme sur l’organisme que les écologistes utilisent dans leur petite Twingo bardée de plastiques recyclés, qu’ils lavent une fois par semaine dans un centre commercial avec des détergents à base de phosphonates qui polluent durablement les océans au point de décimer le phytoplancton, après avoir mangé un hamburger provenant d’un élevage intensif aux hormones et aux antibiotiques, accompagné d’une sauce barbecue préparée avec de la mayonnaise cent pour cent industrielle constituée d’huile végétale hydrogénée contenant au moins trente pour cent d’huile de coton (transgénique) et de lécithine de soja (pour remplacer le jaune d’oeuf) également transgénique et ensuite s’être goinfré avec une glace contenant dans ses ingrédients au moins huit additifs alimentaires, agents de texture, édulcorants, colorants, antioxydants, crèmes reconstituées à partir de laits pulvérisés au préalable écrémés, des préservateurs perturbateurs endocriniens bien connus qu’on retrouve aussi dans les crèmes solaires, les soit-disantes huiles essentielles des magasins cent pour cent bio, et quand ces écolos, pour une raison ou pour une autre, vont à l’hôpital se soumettre à un examen radiologique tout à fait routinier, genre mammographie pour les femmes, ou pneumographie pour les fumeurs, club dont je fais partie, s’offusquent-ils de la dose de rayons X que leur corps a encaissé, bien sûr que non, car ils ne savent pas de quoi ils parlent, ni de Fukushima, ni de Sizewell, ni de Marcoule, ni du plutonium, ni du MOX, ni de la sur-régénération (je me demande toujours pour quelle raison logique Madame Voynet a ordonné le démantèlement de Super-Phénix alors que c’était une opportunité inespérée de se débarrasser des déchets à haute activité qui créent polémique aujourd’hui à propos de ce train en direction de l’Allemagne) ni des flux neutroniques, ni de l’effet Doppler neutronique, ni de l’inutilité de l’uranium 233 pour faire des bombes (j’ai lu ça dans la presse : il paraît qu’on peut fabriquer une bombe avec de l’uranium 233!), en somme une sordide désinformation aux mains d’ignorants et d’ignorantes, faut-il le rappeler, qui prétendent vouloir gouverner un pays, c’est en un mot misérable et surtout très inquiétant, car les manœuvres politiciennes auxquelles on assiste actuellement en France, non seulement ternissent l’image de notre pays mais vont durablement obérer l’industrie française* …

Je voudrais relater une décision totalement démagogique prise par Madame Weill, alors Ministre de la Santé, au sujet de l’albumine placentaire, fleuron industriel français, organisé pendant des années par Charles Mérieux et ensuite développé par ses successeurs. L’albumine placentaire constituait une alternative en urgence pour les transfusions sanguines et était produite à un coût relativement abordable compte tenu du fait que le placenta est un sous produit noble (quoiqu’on en pense) des naissances. Madame Weill, comme Madame Voynet pour Super-Phénix, a décidé d’interdire la production de l’albumine placentaire qui pourrait encore aujourd’hui sauver des vies partant du principe que ce produit, pourtant parfaitement contrôlé et d’une noblesse physico-chimique et biologique inégalée pouvait éventuellement transmettre la maladie de Creutzfeld-Jacob … J’hallucine encore !

Fukushima : 25 000 morts à cause du tsunami, sur le site de la centrale nucléaire, deux morts emportés par la vague géante de 15 mètres …
Après la catastrophe de Bophal (25 000 morts, autant que le tsunami du 11 mars 2011 à Sandaï) combien d’usines chimiques ont été fermées ?
Cette simple question me laisse pensif …
Je suis à ma manière écologiste, je sais de quoi je parle, en tant qu’ancien biologiste, ancien consultant dans l’énergie nucléaire, et si l’un de mes lecteurs éprouve une irrésistible envie de me poser des questions sur l’utilisation de pesticides dont le mode d’action est encore inconnu, ou comment on créé des OGM, je suis à sa disposition pour lui répondre de manière aussi honnête que possible …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s