Vive les Verts !!!

Je me suis amusé à recalculer le coût total de sortie du nucléaire en France sur la base de données chiffrées qui me paraissent cohérentes d’un internaute ayant laissé son commentaire dans le Figaro :

Commentaire de Lychar à propos de l’article du Figaro :

http://plus.lefigaro.fr/article/pour-la-cgt-laccord-sur-le-nucleaire-est-irresponsable-20111118-603600/commentaires?page=2

Partant des données suivantes du parc électronucléaire français : 50 000 MW électriques, soit 350 Md de KWh par an en se basant sur une disponibilité de 80 % des unités de production (réacteurs).

Il faudrait pour remplacer tout le parc nucléaire 3250 millions de m2 de panneaux solaires, soit la superficie de départements comme le Haut-Rhin, le Vaucluse ou encore le Rhône !
Coût : 2600 milliards d’euros.

Mais comme la nuit l’efficacité des panneaux solaires est nulle, il faudrait aussi installer la même puissance en éoliennes géantes, soit 100 000 éoliennes.
Coût moindre mais tout de même de 200 milliards d’euros.

Or il faut stocker cette énergie sous forme d’eau pompée dans des barrages de montagne dont il faudra naturellement faire les frais de construction (barrage + tuyauteries forcées + usine de pompage et alternateurs) , coût estimé 300 milliards d’euros.

On arrive à un total de près de 3100 milliards d’euros soit l’équivalent de deux fois la dette actuelle de la France !

Supposons que ce programme soit réalisable et que le pouvoir politique ( socialo-écologiste) en décide ainsi, même en échelonnant les investissements sur 10 ans, cela représenterait un coût de 310 milliards d’euros par an, c’est-à-dire 6 fois la charge annuelle de la dette, ou 7 fois le budget de l’Education nationale.
Comment financer un tel investissement pharaonique ?
Par l’impôt ?
Chaque français quel que soit son âge devrait débourser 5000 euros par an pendant ces dix années hors le remboursement de la dette actuelle qui augmente de 10 % par an.
A tous ces coûts astronomiques viendrait s’ajouter naturellement la construction de centrales thermiques au gaz, au pétrole ou au charbon, car on se rendrait très vite compte que des black-out répétés mettraient l’ensemble de l’industrie française dans une situation franchement délicate et exaspéreraient la population dans son ensemble.

Le programme énergétique des socialo-écologistes est donc intenable et irréaliste.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s