Pourquoi l’homme est attiré par les seins

Il y a sur la Plaza Weyler, à dix mètres de l’endroit où j’habite – je parle du centre de Santa Cruz de Tenerife – un estanco où je vais habituellement acheter mes cigarettes. L’une des vendeuses arbore, c’est le mot juste, une poitrine qui paraît disproportionnée avec le reste de sa silhouette. Je n’y connais rien en terme de taille de la poitrine mais celle de cette jeune femme attire irrésistiblement le regard. Deux personnes m’ont affirmé qu’elle s’était fait poser des implants, mais pour quelle raison aurait-elle fait ce choix au risque de nuire à l’esthétique générale de son corps, fort bien proportionné par ailleurs. Je suis allé acheter des cigarettes hier et j’en ai profité pour également me munir d’un briquet (rechargeable, je respecte l’environnement) et la dame à gros seins, se penchant pour prendre un briquet dans une étagère basse m’a offert un point de vue incontournable et inoubliable sur sa laiterie. J’ai noté quelques veines bleues inesthétiques sur le haut de ses mamelons fascinants et j’en ai déduit que tout était vrai puisque la circulation sanguine apparente n’aurait pas été justifiée si la moitié de ces « organes » étaient artificiels. Le sein est d’ailleurs un organe puisqu’il produit du lait. Bref, toute cette histoire pour en venir au fait que les scientifiques n’ont jamais vraiment donné d’explication satisfaisante au sujet de l’attirance que manifestent les hommes pour les seins des femmes. On dit que les seins doivent être d’une taille suffisante pour satisfaire la main d’un homme honnête, je ne sais plus qui a dit ça mais cette phrase sous-entend que l’homme est attiré non seulement par la simple vue des seins mais qu’il a de plus envie de les caresser, en particulier les tétons, je ne sais pas si c’est le terme exact pour définir le bout du sein mais tout le monde comprendra. Et c’est en réfléchissant à ce comportement quasi instinctif que le Professeur de psychiatrie Larry Young de l’Université Emory à Atlanta a émis une hypothèse nouvelle pour expliquer l’attirance des seins chez les hommes comme chez les nouveaux-nés, ce n’est pas moi qui le dit, c’est ce professeur ! Quand un enfant tète, le téton est stimulé et cette stimulation entraine la production de lait mais aussi d’ocytocine qui a pour effet sur la mère de mieux se concentrer sur son enfant et d’atteindre une certaine plénitude physique et psychique. Le professeur Larry Young va plus loin et considère que cette même approche est transposable à l’homme. Cette attirance pour les seins n’aurait donc pas d’autres explications que de stimuler la production d’ocytocine (appelée aussi l’hormone de l’amour) et par voie de conséquence d’attiser le désir sexuel puisque la stimulation des mamelons comme du clitoris induisent la production d’ocytocine par le cerveau et la femme se concentre alors sur son partenaire et renforce son désir, exactement comme elle prête une attention toute particulière à l’enfant qu’elle allaite. En d’autres termes, selon Young, les hommes se rendent plus désirables en stimulant la poitrine de leur partenaire sexuelle et c’est l’évolution qui veut que les choses se passent ainsi. Pourquoi alors seuls les humains ont un tel comportement ? Toujours d’après Young, nous sommes pratiquement les seuls mammifères à s’accoupler en se faisant face, justement pour que l’homme ait plus facilement accès à la poitrine de sa partenaire afin de la stimuler. Young cite l’exemple des campagnols, des mammifères monogames, qui s’accouplent en levrette comme la plupart des mammifères et le mâle n’a donc pas l’opportunité de caresser la poitrine de sa partenaire parce que l’évolution s’est arrêtée à ce stade. Les détracteurs de cette hypothèse évolutionniste avancent le fait que dans les peuplades africaines, d’Amazonie ou du Pacifique où les femmes ne dissimulent pas leurs seins les hommes ne considèrent pas ces derniers comme susceptibles d’être titillés à dessein. Mais Young, pour contrer ses détracteurs avance le fait que très peu d’études anthropologiques font état d’une stimulation de la poitrine durant les préliminaires sexuels chez ces peuplades et que cette stimulation doit avoir effectivement lieu à l’abri des regards. Young cite enfin l’attirance instinctive de l’enfant nouveau-né pour la poitrine de la mère pour sa survie et sa sécurité, de même que l’homme est attiré par la poitrine de sa partenaire pour favoriser l’accouplement qui est une autre manifestation de l’instinct de survie.

bra

Comme quoi, l’instinct fait bien les choses …

Lu dans Livescience

About these ads

Une réflexion sur “Pourquoi l’homme est attiré par les seins

  1. "On dit que les seins doivent être d’une taille suffisante pour satisfaire la main d’un homme honnête"

    Ils ne doient pas avoir beaucoup d’honnêtes hommes en Asie….(lol)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s